Le calendrier des autrices BD


Le 1er décembre, j’ai lancé sur mes comptes de réseaux sociaux mon calendrier de l’Avent, consacré aux autrices de BD ayant connu une actualité en 2017. Totalement à l’impro. J’avais déjà une liste de quelques noms mais je n’étais pas totalement persuadée d’avoir 24 autrices à proposer. Pas qu’il y ait si peu de femmes que ça dans la BD, contrairement à ce que certains veulent nous faire croire, mais il fallait que j’ai au moins lu et apprécié une de leurs créations.
Finalement, le challenge fut réussi et j’en ai profité pour beaucoup lire et découvrir des autrices que je ne connaissais pas encore. Ainsi, 2018 commencera avec les chroniques des BD écrites pour l’occasion. Mais avant cela, je vous propose ce billet pour récapituler mes invitées de ce calendrier, avec lien vers les chroniques disponibles. Et quelques noms en plus…

#01 Noelle Stevenson
C’est en 2015 qu’on découvre Noelle Stevenson en France chez Dargaud avec son one-shot délirant Nimona. Une revisite explosive et hilarante d’un univers fantasy avec chevaliers et dragons.
Elle travaille ensuite sur la création d’une nouvelle série jeunesse, avec Grace Ellis, Shannon Waters et Brooke Allen : Lumberjanes. Où un groupe de copines passe un été inoubliable dans un camp scout… La série est récompensée d’un Prix Eisner en 2015. En France, le premier tome est paru en 2016 chez Urban Kids… avant de ressortir mais cette fois-ci en volume double regroupant les 8 épisodes initiaux de la série en août 2017.
Je remarque également qu’elle a participé au scénario du volume 2 de Mighty Thor : écrire pour une héroïne badass qui cogne, forcément !

#02 Fumiyo Kouno
Pas de nouvelle sortie à proprement parlé pour la mangaka Fumiyo Kouno en 2017 mais une actu quand même…
C’est en 2006 que Kana publie son premier manga, Le pays des cerisiers, bouleversante histoire de l’après-Hiroshima. En 2009 sort Pour Sanpei, série en 2 tomes sur un vieil homme emménageant avec son fils et sa famille après la mort de sa femme puis le one-shot Une longue route en 2011 (sans oublier dans un tout autre style l’album jeunesse Koko chez Glénat en 2010). Enfin, c’est en 2013 que paraît Dans un recoin de ce monde en 2 tomes, qui connaît une adaptation en film d’animation en 2017 par Sunao Katabuchi. Il sort en septembre dans certaines salles françaises (prévu en DVD et Blu-ray le 9 janvier 2018) tandis que Kana propose un coffret regroupant les deux tomes du manga.

#03 Marion Montaigne
Pas sûr que vous ayez besoin qu’on vous présente Marion Montaigne… Je ne serai clairement pas exhaustive pour le coup.
Il y a par exemple la série Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même), qui connaît 4 tomes pour le moment, d’abord éditée chez Ankama avant de passer chez Delcourt. Vous trouverez d’ailleurs son adaptation animée sur Arte avec François Morel pour la voix du Professeur Moustache.
En 2013 sort chez Dargaud Riche, pourquoi pas toi ? reprenant les études des deux sociologues Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, suivi en 2015 de Bizarrama culturologique puis en 2016 du premier tome de la Petite bédéthèque des savoirs sur l’intelligence artificielle avec Jean-Noël Lafargue en scénariste.
Enfin, en novembre 2017 sort Dans la combi de Thomas Pesquet chez Dargaud.
Bref, si vous voulez associer science et BD, c’est chez Marion Montaigne qu’il faut sonner…

#04 Sarah Andersen
Peut-être suivez-vous comme moi les strips de Sarah Andersen sur Tumblr, Twitter ou Facebook. Peut-être alors avez-vous vu qu’ils commençaient à sortir en version papier – le troisième tome Herding Cats sort en mars 2018 aux Etats-Unis, tandis que le volume 1 Les adultes n’existent pas est paru chez Delcourt en avril 2017. Si ce n’est pas encore le cas, je vous conseille d’y jeter un œil…

#05 Kei Lam
C’est en mai 2017 que sort chez Steinkis le premier album de Kei Lam, jeune illustratrice et dessinatrice, Banana Girl. Elle y raconte son arrivée en France petite fille quand elle et sa mère vont rejoindre son père à Paris…

#06 Mizu Sahara
C’est en découvrant My Girl, série en 5 tomes chez Kazé Manga parue en 2010 (et hélas totalement introuvable désormais, n’étant plus au catalogue de l’éditeur) que je tombe amoureuse du style de Mizu Sahara, aussi bien graphique que narratif. En 2011 paraît son recueil Un bus passe tandis suivi en 2012 d’un recueil yaoi A l’unisson chez Taifu Comics sous le pseudo Sumomo Yumeka.
Et c’est donc en 2017 qu’elle revient chez Kazé Manga avec une de ses dernières séries, Le chant des souliers rouges, en 6 tomes.

#07 Alison Bechdel
Alison Bechdel, ce n’est pas exactement le genre d’autrices que tu lis deux minutes dans le bus pour te détendre. Il suffit de voir son premier pavé Fun Home, sorti en 2006 chez Denoël Graphic, autobiographie qui plonge dans sa relation avec son père, suivi en 2013 par C’est toi ma maman ?, cette fois-ci psychanalysant ses liens avec sa mère. C’est pointu, touffu, blindé de références littéraires… et passionnant.
Mais pour du plus léger, les éditions Même pas mal commencent à sortir en 2017 L’essentiel des gouines à suivre, regroupant les strips publiés entre 1983 et 2008 aux USA sous le titre Dykes to Watch Out For (d’où est tiré le fameux test de Bechdel). Le deuxième recueil est prévu en version française en janvier 2018.

#08 Liv Strömquist
Direction la Suède maintenant avec la dessinatrice Liv Strömquist, publiée chez Rackham. En 2012 paraît Les sentiments du prince Charles, sur le sexisme qui régit les relations hommes/femmes, réédité en 2016 à l’occasion de la sortie de L’origine du monde, centré sur le contrôle du corps féminin (et notamment le sexe) par les hommes.
En 2017, elle passe du féminisme à la lutte des classes avec Grandeur & décadence. Un autre titre devrait arriver en 2018…

#09 G. Willow Wilson
Scénariste et écrivaine américaine convertie à l’Islam, G. Willow Wilson créé en 2014 une nouvelle incarnation de la super-héroïne Ms. Marvel avec le personnage de Kamala Khan, ado du New Jersey d’origine pakistanaise et musulmane. Une héroïne qui balaie les préjugés et les stéréotypes en tentant de gérer sa vie banale de jeune lycéenne héritière de coutumes traditionnelles familiales pas toujours évidentes et d’assumer son statut de nouvelle justicière aux super-pouvoirs. La série est toujours en cours chez Panini Comics où le volume 6 est paru en novembre 2017.
A noter que son roman Alif l’invisible est également paru en France en 2013 chez Buchet-Chastel.

#10 Yoshitoki Oima
C’est en 2015 que Ki-oon publie la première série de Yoshitoki Oima, A Silent Voice, dont les sept tomes nous font rencontrer deux adolescents, un gamin turbulent et une jeune sourde, qui vont voir leurs vies inextricablement liées. La série, grand succès, est adaptée en film d’animation en 2017 par Naoko Yamada.
Puis nouvelle série, nouvel éditeur et nouveau genre en 2017 avec le lancement chez Pika de l’étonnant To Your Eternity, conte fantastique qui suit un être immortel débarquant sur Terre… Cinq tomes pour le moment au Japon et quatre en France.

#11 Lisa Mandel
J’ai découvert Lisa Mandel à l’époque de son blog Libre comme un poney sauvage. Si elle a sorti un certain nombre de fictions, je me suis principalement intéressée à ses œuvres reportages comme les deux tomes d’HP chez L’Association, sa série sur les hôpitaux psychiatriques au travers de regard de soignants. Puis il y a eu la création de la collection Sociorama chez Casterman, qu’elle dirige avec Yasmine Bouagga, avec qui elle a également travaillé sur Les nouvelles de la jungles de Calais sur le sort des migrants en France.

#12 Minoru Takeyoshi
C’est en janvier 2017 que Glénat a lancé Le couvent des damnées, première série de Minoru Takeyoshi, dont le sixième et dernier tome est paru le 12 décembre 2017 au Japon.
Ce récit nous plonge dans le Saint Empire Romain Germanique du XVIe siècle dans lequel la jeune Ella voit mourir sa mère adoptive exécutée en tant que sorcière. Envoyée dans un couvent chargé de « rééduquer » les jeunes filles comme elle, elle va y préparer sa vengeance… Le tome 5 arrive en France en janvier 2018.

#13 Mariko et Jillian Tamaki
Mariko et Jillian Tamaki sont deux cousines canadiennes, l’une scénariste, l’autre dessinatrice. Elles ont sorti deux BD ensemble, Cet été-là en 2014 chez Rue de Sèvres, et Skim en 2008, rééditée en 2017 chez Casterman.
Jillian Tamaki a également vu son recueil SuperMutant Magic Academy sortir en septembre 2017 chez Denöel Graphic. Tandis que Mariko a travaillé sur un épisode de Lumberjanes, Unicorn Power!, illustré par Brooke Allen et sorti aux USA en octobre 2017.

#14 Carole Maurel
L’année 2016 avait déjà été chargée en sorties pour Carole Maurel avec L’apocalypse selon Magda, scénarisée par Chloé Vollmer-Lo puis Luisa, ici et là en solo.
En 2017, c’est carrément trois BD qui se sont ajoutées : Collaboration horizontale en janvier avec Navie pour le scénario chez Delcourt, Écumes en février et enfin En attendant Bojangles en novembre, adaptation du roman du même nom d’Olivier Bourdeaut, toutes deux Ingrid Chabbert chez Steinkis.

#15 Jody Houser
En avril 2017, Bliss Comics nous propose de faire la connaissance d’une super-héroïne qui sort de l’ordinaire dans Faith. Elle s’appelle Faith Herbert, alias Zephyr, et vient de quitter son ancien groupe de justiciers, les Renégats (du comics Harbinger). Elle bosse maintenant en solo, pigiste web le jour, super-héroïne geek la nuit.
Sa série, dont le quatrième et dernier tome est prévu en mars 2018 en VF, est scénarisée par Jody Houser, entourée des dessinateurs/trices Francis Portela, Marguerite Sauvage, Pere Pérez, Meghan Hetrick, Joe Eisma et Kate Niemczyk.

#16 Mari Yamazaki
C’est en 2012 qu’on découvre la mangaka Mari Yamazaki avec son étonnante série en six tomes Thermae Romae. Oui, il est possible de parler de thermes romaines dans un manga. En 2013 sortent deux mangas, PIL chez Casterman et le premier tome de Giacomo Foscari chez Rue de Sèvres (qui ne connaît pas d’autres volumes au Japon depuis).
Enfin, c’est en 2017 qu’elle revient à ses premières amours, la Rome antique, avec la série Pline chez Casterman, en collaboration avec Tori Miki, qu’on connaît pour Intermezzo chez IMHO. Sans oublier le one-shot Un simple monde chez Pika en octobre.

#17 Vanyda
Ceux et celles qui me connaissent savent mon amour pour le travail de Vanyda.
Tout commence en 2004 avec le premier tome de L’immeuble d’en face, qui sera suivi par deux autres jusqu’en 2010, chez La boîte à bulles. Puis il y a eu L’année du dragon, d’abord en 3 tomes chez Carabas, puis en intégrale en 2008, avec Franck Duprat, qui connaîtra une « suite » en 2016 avec L’année de la chèvre à La boîte à bulles. Chez Dargaud, entre 2008 et 2011 est sortie la série Celle que… en 3 tomes, en version noir et blanc, la version couleurs en 6 tomes se terminant en 2014 sous le titre Valentine. En 2014 toujours, sortie d’Un petit goût de noisette, recueil avec différents scénaristes, un volume 2 est d’ailleurs annoncé prochainement… En 2016, on découvre Entre ici et ailleurs, ainsi qu’une nouvelle série jeunesse dessinée par Nicolas Hitori De, Mia & Co, dont le tome 2 est pour janvier 2018 chez Dargaud. Enfin, en 2017, c’est la sortie d’Un million d’éléphants avec Jean-Luc Cornette chez Futuropolis.

#18 Tillie Walden
C’est en novembre 2017 que Gallimard BD nous permet de découvrir le talent de Tillie Walden avec Spinning, l’autobiographie de son adolescence à Austin au Texas. Cette jeune dessinatrice – elle a fêté ses 21 ans en 2017 – a déjà été nominée pour un Eisner Award avec son webcomic On a Sunbeam (sortie aux USA prévue pour automne 2018) et a reçu deux prix Ignatz pour deux nouvelles. Ça promet pour la suite…

#19 Kaori Ozaki
En 2011 débute chez Doki-Doki un manga en 11 tomes, Immortal Rain, shôjo d’aventures fantastiques qui ne connaîtra hélas pas vraiment le succès. Mais en juin 2017, on peut retrouver la mangaka Kaori Ozaki chez Delcourt/Tonkam avec le one-shot Our Summer Holiday.

#20 Julie Maroh
En 2010 paraît chez Glénat une BD qui va se faire remarquer, Le bleu est une couleur chaude, récompensée notamment par le prix du public au Festival d’Angoulême 2011 (on passera sur son adaptation cinéma parce que… voilà…). Julie Maroh sort une nouvelle BD en 2013, Skandalon, toujours chez Glénat tandis que c’est La boîte à bulles qui publie le recueil City & Gender en 2015, regroupant des histoires courtes prépubliées dans le magazine taïwanais Big Issue.
Enfin, c’est début 2017 que sort de nouveau chez Glénat Corps sonores, un magnifique recueil sur le sentiment amoureux.

#21 Jun Mayuzuki
En avril 2017 débute chez Kana un nouveau seinen, Après la pluie par Jun Mayuzuki. L’histoire d’une lycéenne de 18 ans tombée amoureuse d’un homme de 45 ans, qui ne comprend absolument pas ce qu’elle peut lui trouver. Voilà qui semble bien parti pour un récit blindé de jeunes filles en tenue d’écolières sexy mais pas du tout : rien de glauque ou de malsain, mais au contraire, une histoire drôle et touchante… 9 volumes parus pour le moment au Japon, bientôt 4 en France.

#22 Ulli Lust
En 2009, L’employé du mois sort la BD érotique AirPussy mais c’est véritablement en 2010 qu’on découvre la dessinatrice autrichienne Ulli Lust chez Çà et là avec son pavé autobiographique Trop n’est pas assez, racontant son escapade italienne quand elle était une jeune punk de 17 ans pas franchement préparée à ce qu’elle allait vivre. La BD gagne le prix Artemisia 2011 et le prix Révélation à Angoulême, poussant à une réédition en 2012.
En 2014 sort toujours chez Cà et là la BD historique Voix de la nuit avec Marcel Beyer au scénario.
Puis c’est en novembre 2017 qu’on repart dans l’autobiographie avec Alors que j’essayais d’être quelqu’un de bien, qui se déroule cinq ans après Trop n’est pas assez.

#23 Cécile Bidault
Petite découverte de dernière minute que cette BD de Cécile Bidault, L’écorce des choses, où la jeune illustratrice, peintre et dessinatrice nous embarque aux côtés d’une petite fille sourde quand ses parents emménagent à la campagne dans les années 70. C’est beau, poétique, touchant…

#24 Kelly Sue DeConnick
Parmi les divers comics sur lesquelles a travaillé la scénariste Kelly Sue DeConnick, j’en citerai deux.
En 2015 sort chez Glénat Comics le premier tome de Pretty Deadly, L’écorcheuse, conte macabre en plein western admirablement illustré par Emma Rios. Espérons bientôt voir arriver le volume 2, sorti en août 2016 aux Etats-Unis. Puis en mai 2016 commence la série Bitch Planet, illustrée par Valentine De Landro, et s’achève en mai 2017 avec la sortie du volume 2.

25 autrices pour finir cette année 2017. Mais j’aurais pu en choisir d’autres. Comme Yami Shin, autrice française lancée par Ki-oon avec Green Mechanic. Ou Icori Ando chez komikku, avec Snow Illusion en 2015 et Soul Guardian en 2017 mais le premier tome de cette série ne m’a pas encore totalement convaincue, j’attends donc la suite.
Je pensais aussi à Lou Lubie mais sa BD Goupil ou face était sortie en 2016. Tout comme Mademoiselle Caro, dont j’ai adoré Chute libre et chroniqué La différence invisible, scénarisée par Julie Dachez en 2017, mais qui était sorti également en 2016. Ainsi que Yuki Urushibara, découverte il y a quelques années chez Kana avec sa série Mushishi et retrouvée chez Ki-oon avec Underwater… en 2016.

D’autres ont bien eu une actu 2017 mais je n’ai pas eu le temps de les lire.
Comme Daruma Matsuura avec son intrigant Kasane – La Voleuse de visage chez Ki-oon.
Ou Jessica Oublié et Marie-Ange Rousseau avec leur BD Peyi an nou chez Steinkis.
Ou Maria Stoian avec Tu pourrais me remercier, toujours chez Steinkis.
Ou Sophie Guerrive avec Tulipe et Les voyages de Tulipe chez 2024.
Ou Lucia Biagi avec Sestrières chez Çà et là.
Ou Annie Goetzinger et Les apprentissages de Colette chez Dargaud. Elle vient d’ailleurs malheureusement de nous quitter et le Collectif des créatrices de bande dessinée contre le sexisme lui a d’ailleurs rendu hommage
Et tant d’autres encore à découvrir…

J’en termine ici avec ce calendrier des autrices, en vous souhaitant le meilleur pour 2018…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *