L’apocalypse selon Magda

Volume unique par Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel, édité par Delcourt, 200x263mm, 192 pages, 22,95€. Sorti en janvier 2016.

C’est par une vidéo de Florence Porcel que je découvre L’apocalypse selon Magda, scénarisée par Chloé Vollmer-Lo et dessinée par Carole Maurel, dont l’ouvrage Luisa me fait de l’œil depuis quelque temps (et qui attend désormais sagement sur mes étagères).

Magda n’a pas encore 14 ans quand l’apocalypse annoncée par les scientifiques presque un an auparavant n’a finalement pas lieu. Le monde s’en réjouit… mais pas elle. Pourquoi ?

L'apocalypse selon MagdaL’histoire me fait penser au titre du film d’animation d’Utena L’apocalypse de l’adolescence. Un titre qui résume plutôt bien ce que vit Magda pendant cette année bouleversée, annoncée comme la dernière. L’anniversaire de ses 13 ans n’a rien d’une fête puisqu’il a lieu le lendemain de la diffusion de l’information. Mais pour une ado de 13 ans, l’avenir n’est de toute façon qu’un mot, sans réelle signification.
En plein bouleversement intérieur, alors que la puberté fait exploser ses hormones et qu’elle s’éloigne du monde insouciant et simple de l’enfance, la jeune fille ne peut pas encore imaginer ce que signifie la vie adulte. Totalement paumée face à ses propres changements, fragilisée, elle ne peut plus compter sur personne : le monde s’écroule. Les fameux adultes censément si responsables sont incapables de faire face, de gérer leur nouvelle échéance.
L’humain se sait mortel mais n’en prend toujours conscience qu’au dernier moment. Or, ce dernier moment n’est normalement jamais daté, jamais connu à l’avance et oblige à accepter certaines règles pour que chacun puisse vivre son existence jusqu’à sa fin. Mais si cette fin est connue (et globale), les règles changent et il n’y a plus personne avec suffisamment de recul pour parvenir à en trouver d’autres pour que le monde continue de tourner, au moins le temps qu’il faut…
apocalypsemagda02

On a sans doute tous eu cette question en tête un jour : et si demain était le dernier jour de l’humanité, que ferions-nous ? Question lancinante, déchirante, angoissante, brisant tous les codes. Sans demain, comment vivre aujourd’hui ? Peut-on vraiment faire tout ce qu’on veut sans se préoccuper des conséquences ? Est-ce la perspective de l’avenir qui donne un sens à nos choix ? Qui nous impose des limites à ne pas transgresser ? Sans avenir, cela veut-il dire sans limite ? Les questions sont déjà vertigineuses quand elles ne sont que pur exercice intellectuel. Mais quand cela devient la réalité, le vertige peut vite faire basculer.
Sans soutien, arrivée à un âge fragilisant sans pouvoir se raccrocher à aucune certitude rassurante, Magda cherche sa voie, confrontée à des choix et des questions d’adulte sans avoir eu le temps de se forger la maturité nécessaire. Car le temps, c’est justement ce qui lui manque. Elle qui se croyait jusque-là presque immortelle – quand on a 13 ans, la mort, c’est un truc de vieux – se retrouve avec une date limite. Et rien pour la guider jusqu’à celle-ci. Mais comment trouver la force de continuer quand on découvre au dernier moment que la route ne se termine finalement pas comme indiquée sur la carte ?
apocalypsemagda03

L’histoire que nous proposent Chloé Vollmer-Lo et Carole Maurel est fascinante et interroge sur nos propres choix dans pareille situation. Elles parviennent à mettre en scène très efficacement le côté jusqu’au-boutique adolescent, face à une mortalité écrite et trop rapide, face à une vie qui n’a pas le temps d’être vécue, qui ne donne pas le temps d’être construite, imaginée, rêvée, planifiée, modifiée, tout ce qui permet d’avancer pas à pas, en faisant des erreurs qui n’empêchent pas de continuer.
Le dessin souple et expressif épouse parfaitement l’ambiance assez surréaliste à laquelle se confronte Magda, ne parvenant pas à trouver des bases assez solides pour pouvoir gérer aussi bien son adolescence que la tragédie qui s’annonce, avec ses choix moraux à assumer ensuite, quand l’avenir retrouve finalement sa place.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *