Bonolon, le gardien de la forêt

Volume unique par Seibou Kitahara, Go Nagayama, créé par Tetsuo Hara, édité en VF par nobi-nobi !, 182x257mm, 144 pages, 16,50€.

N’ayant pas d’enfants dans mon entourage proche, en tout cas aucun à qui je fais la lecture, je n’y connais à peu près rien en littérature jeunesse. Et focalisée à l’époque sur Mangaverse, je n’avais pas trop pris le temps de m’intéresser à nobi-nobi ! lors de son arrivée en 2010, tout en étant intriguée par la patte graphique et l’esthétisme de ce nouvel éditeur.

bonolon01C’est en 2012 que je teste un premier titre avec le merveilleux album La maison en petits cubes, une première belle découverte. Japan Expo 2013, avec leur chouette stand, m’a permis d’aller un peu plus loin et de me laisser tenter par Bonolon, le gardien de la forêt. Un personnage crée, qui l’eut cru, par Tetsuo Hara qui n’est donc pas qu’un amateur de gros bras qui arrachent des têtes.
Car Bonolon est un cousin pas si lointain du Totoro de Miyazaki et du Migou de Jacques-Remy Girerd. Géant orange du pays de Tasman, la forêt des arbres sacrés, il fait son possible pour aider les âmes en peine grâce au vœu unique qu’il peut réaliser.
Si plus de 40 histoires du sympathique protecteur de la nature existent au Japon, ce volume en regroupe 5, s’attachant aux pas d’un jeune prince peureux, d’une vieille dame généreuse, d’un castor rejeté, d’un homme obstiné ou d’une petite fille malade.

Le propos est évidemment assez jeune, idéal à lire ou faire lire aux enfants, tout en ne les prenant pas pour des imbéciles, ne leur parlant pas comme à des demeurés profonds. On peut même trouver pas mal de développement et de profondeur au fil de ces petites histoires simples tout en étant bien construites et surtout pleines d’une belle émotion, pas niaiseuse mais très chaleureuse et tendre. Transmise notamment par un dessin très doux et attachant, une mise en page travaillée et des couleurs superbes, apportant énormément à la lecture.
Chaque histoire transmet diverses valeurs, simples et directes, avec pas mal de subtilité, le courage face à l’adversité, apprendre à s’accrocher, croire en ses principes et en soi-même, la force du lien, l’ouverture aux autres, la persévérance tranquille mais solide, l’empathie, la compréhension d’autrui, le respect aussi bien des individus que de la nature, de la vie de manière générale.

bonolon02

Difficile de ne pas tomber sous le charme, de ne pas craquer devant ces superbes pages, sans compter que le livre en lui même est vraiment beau, solide, avec un papier très agréable au toucher, et même une petite lanière en guise de marque-page. Un bel objet qui parlera à tous les âges.
N’oublions pas de signaler que les histoires sont signées Seibou Kitahara et le dessin Go Nagayama.

Je compte continuer à m’intéresser à cet éditeur – et notamment leur premier manga en novembre – et essayer de trouver d’autres titres Hors Collection comme 1000 vents, 1000 violoncelles, dont les dessins m’ont bien tapé dans l’œil sur leur site.

3 comments

  1. Malgré le prix dissuasif, je suis assez intéressé par ce bouquin. Ca se présente plus comme un album illustré ou un manga colorisé ?

  2. En quelques mot :

    Je me suis empressé d’aller commander cet album chez mon dealer préféré sur les bons conseils de Morgan. Et j’ai très bien fait !

    Tout d’abord, c’est un bel objet, un bel album qu’on a envie de garder. Les histoires sont très mignonnes et très sympas. Les illustrations sont superbes et une très belle colorisation. Et pour l’avoir testé sur mon fils, ça plait bien aux enfants (même si je pense que le mien est un peu trop petit pour piger toutes les subtilités du récit). Il a particulièrement aimé l’histoire avec le castor Bony.

    Un très bel album que je recommande sans hésiter !

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *