Hexed

Volume unique par Michael Alan Nelson, Emma Rios et Dan Mora, éditée en VF par Glénat Comics, sorti en octobre 2018, 173x265mm, 432 pages, 35,00€ le volume.

C’est le nom d’Emma Rios, la dessinatrice de Pretty Deadly, qui m’a convaincue de laisser sa chance au pavé de la série Hexed, sortie en octobre 2018 chez Glénat Comics, scénarisée par Michael Alan Nelson, et également illustrée par Dan Mora (qui travaille actuellement avec la scénariste Jordie Bellaire sur un nouveau comics Buffy).

HexedLucifer est une voleuse. Pas une braqueuse de banques ou un amatrice d’art mais plutôt spécialiste des artefacts magiques. Travaillant pour Val Brisendine, elle n’a pas son pareil pour dépouiller démons et autres sorcières. Ce qui ne lui vaut pas que des amis et certains objets déchaînent les passions des plus puissants…

Je ne savais rien de la série en dehors du fait qu’on avait droit là à une héroïne. C’est même plus que ça car le récit est essentiellement habité par des femmes, de la simple mortelle qui ne savait pas où elle mettait les pieds à une déesse surpuissante.
Les quatre premiers chapitres, datant de 2009-2010 a priori sont dessinés par Emma Rios dont il s’agissait du premier travail et ça se remarque. Le trait est encore un peu hésitant, pas très défini mais dégage néanmoins une atmosphère qui colle au style de la série : une plongée dans le monde des démons, un peu crade, nauséabond et rempli d’individus peu recommandable. Lucifer est alors une petite maigrichonne mais dure-à-cuire, animal sauvage qui mord et n’hésite devant rien pour survivre, qui profite des zones d’ombres et des angles morts pour arriver à ses fins.
En fait, ces quatre premiers chapitres sont une sorte de prologue qui nous permet de découvrir les personnages, Lucifer, sa « patronne » Val, la terrifiante « Catin » et l’énigmatique Madame Cymbaline, qu’on va retrouver de manière bien plus développée par la suite.

Hexed version Emma Rios

La suite c’est-à-dire les douze chapitres de la mini-série Hexed : The Harlot and the Thief, cette fois-ci dessinés par Dan Mora, publiés en 2015-2016. On reprend les mêmes personnages mais le style graphique est bien différent. Ainsi, Lucifer devient nettement plus sexy, perd rapidement son accent (brésilien ?) et l’histoire devient moins pesante. Elle perd sans doute un peu en atmosphère ce qu’elle gagne en lisibilité et en efficacité. Le trait de Nora est plus dans les standards classiques du comics et on retrouve là un petit côté très Buffy, l’humour dans les combats, les punchlines, les relations fortes entre femmes – les hommes sont pratiquement inexistants, entre un premier méchant assez ridicule et vite oublié, et quelques alliés.
Apparaît également le personnage de Raina, l’assistante de Val, totalement humaine et totalement larguée, qui va permettre de créer un côté « buddy movie » à l’histoire, avec l’humour que cela suggère quand doivent s’allier deux personnes qui n’ont rien en commun et ne peuvent au départ pas trop se supporter.

Hexed version Dan Mora (édition originale)

Au fil de ces douze chapitres se déploie alors tout l’univers de Hexed, avec le développement des personnages, une montée en puissance des enjeux, un emballement de l’action. Je mentirais en disant que j’ai tout compris aux différentes notions de sorcellerie, magie, démonologie et autres pouvoirs utilisés – ce n’est pas toujours très clair – mais cela ne gêne pas spécialement pour s’y retrouver.
Petit point agréable dans ce récit très féminin pourtant mis en scène par des hommes, il n’y a aucun plan purement voyeur, de poses spécialement lascives juste là pour accrocher le regard masculin. Les femmes de Hexed sont volontaires, énergiques, rageuses, très classiques graphiquement (fines et canon) mais attachantes, drôles et pas parfaites. Ainsi Lucifer est capable du pire quand on la pousse à bout.

Bref, Hexed est plutôt une bonne surprise, pas follement originale mais très divertissante, prenante et efficace, avec des personnages fun et un récit très rythmé. Un joli moment de lecture.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *