Harrow County vol. 1

Série en cours par Cullen Bunn et Tyler Crook, éditée en VF par Glénat Comics, 185x283mm, 14,95€.
Volume 1 paru le 15/06/16.

J’étais totalement passée à côté de Harrow County, nouvelle série du catalogue Glénat Comics, lancée en plein pendant le Festival d’Annecy, quand je n’avais pas trop la tête à ça. C’est par un très subtil message de l’éditeur sur Twitter en plein mois d’août, faisant le parallèle avec la série Netflix Stranger Things, qu’en tant que brave lectrice totalement influençable, j’ai donné sa chance à ce premier tome.

harrowcounty01Emmy va avoir 18 ans. Elle a toujours vécu à la ferme de son père, n’en est jamais partie, n’a jamais côtoyé que les habitants de Harrow County. Mais elle ne sait pas ce qu’ils ont fait voilà des années à Hester Beck, la sorcière. Ni qu’elle a annoncé durant son agonie qu’elle reviendrait pour tous les tuer…

Décidément, les sorcières sont à l’honneur en comics ces dernières années. Rachel Rising, Wytches, Coffin Hill (et certainement plein d’autres) et désormais Harrow County. N’étant pas fan de The Sixth Gun, seule autre série du scénariste Cullen Bunn que je connaisse (en attendant The Empty Man), je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec cette nouveauté façon « la sorcellerie dans les bleds paumés d’Amérique » mais ce premier tome lance plutôt bien l’intrigue.
Le trait agréable et minutieux, le design précis et les couleurs profondes et travaillées de Tyler Crook (dessinateur de Petrograd) parviennent à créer une atmosphère pouvant basculer en une seconde de le fraîcheur innocente d’une jeune femme heureuse dans la pleine nature à l’angoisse d’une chasse à l’homme à la lumière vacillante des lanternes, d’une rencontre maléfique au fond d’un bois qu’on pensait connaître comme sa poche, d’une révélation d’un secret qui couvait depuis longtemps mais n’en laissait rien paraître.
Et pourtant, ce n’est qu’un prologue comme nous le font comprendre les dernières pages et rien n’a en fait vraiment démarré. La vie d’Emmy,pleine d’incertitudes et d’inconnues, semble pouvoir se stabiliser, entre crainte respectueuse, besoin pragmatique, statu quo temporaire, trêve fragile qui ne tiendra peut-être que le temps que les belles paroles s’envolent et s’oublient.

harrowcounty02

On se laisse volontiers emporter dans ce nouveau conte où rodent spectres de feu, anges-gardiens écorchés, démons anciens, sorcières rancunières, divers esprits antédiluviens pour qui le Bien et le Mal n’ont aucun sens. Ce premier tome nous met face à un équilibre précaire, et seuls les prochains volumes pourront nous éclairer sur le chemin que les deux auteurs nous feront emprunter.
Le tome 2 est prévu pour le 2 novembre 2016.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *