Brainstorm’ Seduction vol. 1

Série en 5 tomes par Setone Mizushiro, éditée en VF par Kazé Manga, en VO par Shueisha.
Sens de lecture japonais, 112x176mm, 6,79€.
Premier tome sorti en août 2015, 192 pages.

C’est en 2011 que sort au Japon chez Shueisha le premier volume d’une nouvelle série de Setona Mizushiro, dont Kazé Manga nous a fait déjà lire bon nombre d’œuvres. Celle-ci s’appelle Brainstorm’ Seduction et vous évoquera sans doute le film d’animation Vice-versa de Pixar (par ailleurs sorti après le début du manga).

Brainstorm' Seduction vol. 1Ichiko, bientôt 30 ans, est toujours célibataire, ce qui n’est pas forcément facile à assumer pour une femme japonaise. Quand elle remarque par hasard sur le quai de la gare un jeune homme rencontré lors d’une fête un mois auparavant, elle hésite : l’aborder ou renoncer d’office ? Dans son cerveau, son comité de décision se déchire, entre Ikeda le pessimisme et Yoshida la raison d’un côté, Ishibashi l’optimisme et Hatoko la passion de l’autre, et Kishi la mémoire au milieu qui note tout. De quel côté la balance du destin va-t-elle pencher ?

A priori, on pourrait se retrouver là face à une romance classique, une jeune femme timide un peu désespérée face à son désert sentimental mais terrorisée dès que quelqu’un risquerait d’entrer dans sa vie. Cela pourrait même être non seulement banal mais surtout un peu agaçant avec une héroïne au comportement si indécis, incapable de vraiment savoir ce qu’elle veut, passant son temps à passer d’une décision à une autre sans aucune logique, avec comme conséquence directe de se tirer une balle dans le pied dès que quelque chose d’enfin positif pourrait se passer. Honnêtement, en temps normal, c’est le genre de personnage qui me fait fuir, incapable d’avancer et de se prendre en main, foutant tout par terre à la moindre difficulté ou incompréhension. Le genre qui fait s’écrier « Mais quel boulet !! ».
MAIS…

brainstorm02
Mais voilà, la plongée que nous offre Mizushiro dans le cerveau de son héroïne change quelque peu la donne. Difficile évidement de prendre des décisions quand ces cinq voix incapables de se mettre d’accord s’engueulent à la moindre occasion, entre Ikeda la catastrophiste qui se fait les pires films à partir de rien (la personnification du sens aigu du drame des angoissés…), Ishibashi l’enthousiaste qui rame comme un beau diable pour tenter de sortir le meilleur de tout malgré les hurlements de ses congénères, Hatoko la gamine lunatique qui ne voit qu’à court terme, Kishi l’archiviste méticuleux et un brin sadique qui adore ressortir les pires souvenirs au pire moment, et enfin Yoshida qui tente de gérer ce petit monde et s’épuise rapidement, l’observateur impassible en fait incapable de gérer la prise de décision rapide et qui panique dès qu’il faut agir. Bien évidemment, pour prendre les décisions les plus confuses et irrationnelles, il n’y a pas meilleure équipe et Ichiko, malgré ses 30 ans, passe encore un peu pour l’immature à qui rien ne peut arriver. La rencontre avec Saotome va forcément bouleverser le comité cérébral et l’obliger à faire face à ses pires craintes, dont celle de l’inattendu et du changement.

Tout passe sans trop d’agacement car c’est drôle. Les réunions du comité sont des modèles de brainstorming foireux où personne ne s’écoute et tout le monde panique, Ikeda ayant notamment la palme de la négativité poussant les autres aux pires extrémités au grand dam d’Ishibashi. Une belle bande de bras cassés qui n’empêche malgré tout pas Ichiko d’avancer dans sa relation avec Saotome, un peu par miracle il faut le dire, ou peut-être grâce à des interventions inattendues qui pourraient bien apporter un intérêt supplémentaire si développées par la suite.

brainstorm03
Le trait de Mizushiro reste égal à lui-même, élégant et maîtrisé, sa narration toujours énergique, et si le côté d’Ichiko un peu cruche et niaiseuse en mode « oh mais j’adore faire le ménage » ne fait pas exactement partie de mes préférés, je reste curieuse de voir comment le personnage va évoluer maintenant qu’elle se retrouve à devoir assumer une relation, malgré tout le pessimisme et la mésestime d’elle-même qu’elle peut y mettre.

Le volume 2 est prévu pour le 14 octobre 2015, 5 tomes sont pour le moment parus au Japon, au rythme d’un par an. Patience…
(Ah, on me signale dans l’oreillette que le cinquième tome est le dernier… Oh ben, parfait ça !!)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *