AfterM avance tranquillement

walle01Voilà trois semaines que la page Mangaverse a été tournée. Honnêtement ? Je ne regrette rien. C’est même passablement jouissif, bien qu’un peu perturbant au départ, de regarder passer les communiqués de presse et autres annonces de nouveaux titres sans avoir à se dire « oh, faudra que je l’ajoute aussi, celui-là ». Raaaaaaaaaah, ça fait du bien !!! Plus rien à secouer des dates qui changent tout le temps, des plannings à fouiller, à scruter, des sorties à vérifier, des éditeurs qui ne communiquent jamais !
Le seul truc maintenant, c’est de garder un œil sur ce qui sort, histoire de ne pas louper quelque chose. Avec la quantité de parutions, c’est vraiment vite fait de perdre le fil, je m’en rends d’autant plus compte maintenant. C’est finalement assez nouveau pour moi alors forcément plus fun que ce que j’ai connu pendant 12 ans. Un bon moyen de retrouver l’envie d’être curieuse et le plaisir tout simple de lire et découvrir.

Bon, je ne vous cache pas qu’en cours de route, j’ai un peu perdu du monde. Enfin, un peu… Disons qu’on est revenu là dans le pur confidentiel 🙂
Mais ce n’est qu’un détail, je le savais avant de sauter le pas et ce n’est pas ça qui me faisait hésiter. J’étais plus embêtée par la sensation de « trahir » des visiteurs fidèles à qui j’avais l’impression de devoir quelque chose… Ce qui est ridicule, hein, ce n’est pas la question, c’est un ressenti, ça ne se discute pas vraiment. Simplement, à force, c’est une sensation pesante qui enferme et asphyxie. On ne sait plus pourquoi on fait les choses. Et si en plus, on s’emmerde en les faisant…

Bref…
(Et je me rends compte qu’on ne plus dire « Bref… » sans forcément passer désormais pour un vil plagieur… Alors que j’ai toujours aimé foutre des « Bref… » n’importe où.)
AfterM poursuit tranquillement le remplissage de sa base de données à coups de chroniques. J’essaie d’en écrire au moins une par semaine et d’en garder quelques-unes en réserve pour ne pas traverser de grosses phases de vide.
Toujours beaucoup de boulot d’un côté. Et heureusement beaucoup à lire de l’autre, pour oxygéner un peu la tête (mon intention d’aller au ciné au moins une fois par mois ayant pris un peu de plomb dans l’aile dernièrement). Je me concentre côté mangas plutôt sur les one-shots et les séries courtes histoire de pouvoir proposer rapidement un ensemble de chroniques qui formeraient une base au site, pour ensuite attaquer des séries un peu plus longues. Côté comics, il y a beaucoup à découvrir et j’avoue que le catalogue d’Urban Comics aide pas mal à être curieuse. C’est un univers assez nouveau pour moi et c’est plutôt agréable de pouvoir jouer à la novice pas blasée.
Alors je ne sais pas trop comment va évoluer AfterM au fil des mois. Je ne sais pas non plus s’il parviendra à attirer un nouveau public. Peut-être restera-t-il un simple petit site amateur noyé dans la masse, sans autre prétention que de partager tranquillement des lectures et des découvertes. Et ce sera déjà énorme.

Et vous, vos impressions sur AfterM ?

4 comments

  1. Je me mêle peut-être (sans doute) de ce qui ne me regarde pas, mais choisir des manga en fonction de leur taille pour écrire des chroniques rapidement – et dans le même temps, lire des manga pour écrire des chroniques – me semble une idée auto-destructrice à court terme. Tu risques de te surprendre à te dire : « je ne peux pas commencer cette série car je n’aurais pas le temps d’écrire dessus ensuite. » Cela m’est arrivé. Alors que je pense qu’il faut lire des manga et des comics pour le plaisir qu’ils nous procurent ; l’écriture doit venir après comme un bonus, et ne pas représenter une obligation. Autrement, c’est malsain. Bien entendu, je te dis ça en me basant sur ma propre expérience ; tu fais comme tu le sens.

    1. Effectivement, ce n’est pas faux ce que tu dis. Ça me fait réfléchir à ma manière de faire.
      En fait, je crois que j’ai besoin de partir avec l’idée de faire une chronique après lecture quand je commence un manga par exemple. Sinon, je me disperse, je lis 6 trucs en même temps, n’en finis aucun et n’en retiens rien du tout. Alors que lire avec l’idée de faire potentiellement une chronique après coup m’oblige à être un minimum attentive (j’ai tendance à lire vite sans forcément beaucoup d’attention) et quelque peu disciplinée. Pas juste à consommer bêtement.
      Après, rien ne dit que j’écrirai vraiment quelque chose après coup, je n’écris que si la lecture m’en a donné envie. Je reconnais que ça a un petit côté bêtement scolaire mais sinon je pars dans tous les sens et ne fais finalement rien.
      Je lis tout de même sans être obnubilée par l’idée d’écrire une chronique. Et je choisis de lire ce qui me fait envie. Simplement, la longueur de la série me permet de faire un premier tri sinon je suis incapable de décider quoi lire (trop de choix tue le choix…).
      Je précise que je lis aussi plein de choses sans idée de chroniques derrière heureusement 🙂 Des essais et des romans principalement. Et même qu’après coup, finalement, parfois, j’écris un truc 🙂

  2. Ben moi j’aime bien 🙂 A force de ne suivre que des mangakas qui publient une fois tous les 36 du mois, les plannings et les couvertures avaient, mmh, perdu de leur intérêt en ce qui me concerne (« de toute façon la suite sort dans 2 ans alors… »). Par contre je restais à l’affût de tes avis sur des mangas ou d’autres œuvres, pour découvrir un peu autre chose ou ne pas passer à côté de tel ou tel titre qui se serait noyé dans la masse autrement.
    Et donc voilà AfterM qui est ce que je cherchais avec plus de chroniques plus souvent, sans ce que je ne venais plus voir. C’est, euh, parfait ? 🙂

    Et en plus, Petite forêt de Daisuke Igarashi (so much feels, I can’t).

  3. J’avoue que je n’y passe pas aussi souvent que je devrais (manque de temps et de motivation globale, rien à voir avec le changement de Mangaverse ^^)
    En tous cas, de ce que j’ai pu voir du site, j’aime beaucoup le changement (bon, je me retrouve à galérer pour mettre à jour ma base perso avec les sorties japonaises, mais c’est pas grave ^_^’)! Donc continue sur ta lancée ; du moment que tu aimes ce que tu fais, c’est le plus important 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *