5 décembre 2021

I should go.

(Les joueuses/joueurs de Mass Effect en VO comprendront le titre.)
Pas de billet depuis plusieurs semaines maintenant.
Pas de lecture non plus. Je n’ai pas ouvert une BD depuis deux mois.
Pas que je manque de choix, hein ! Mes étagères sont pleines. Juste un manque de temps. Et d’envie, aussi.
Manque de temps parce que, comme d’habitude, les mois de mars à mai sont souvent hyper-chargés en boulot, même sans qu’il y ait un Japan Expo pour motiver la sortie d’une multitude de volumes début juillet. Ce sont aussi les mois où la paperasse administrative s’accumule, URSSAF, 2035 et 2042 des impôts à remplir, IRCEC, TVA, etc. Quand on est freelance, on doit aussi se transformer en comptable régulièrement et perdre quelques années de vie à essayer de comprendre un jargon bureaucratique connu seulement de quelques initiés (très peu nombreux vu qu’on a souvent plusieurs réponses différentes à une même question quand on les interroge)…

Amstrad CPC 464
Le glorieux Amstrad CPC 464. Celui par qui tout a commencé…

Mais tout mettre sur le dos du manque de temps serait malhonnête. Je n’ai tout simplement pas envie de lire de BD en ce moment.
Mon cœur de geek est retombé dans son addiction d’il y a 30 ans, les jeux vidéo. Quand j’avais 10 ans et que je bavais devant l’ordinateur de ma voisine (c’était si rare à l’époque !) et son (unique) jeu auquel elle me refusait de jouer, la NES de la copine de classe, mon premier ordinateur acheté avec mon argent de poche, un Amstrad CPC 464 à cassettes où j’ai passé des heures à jouer à d’improbables trucs (ou en tout cas, à attendre que les cassettes chargent les jeux, ce qui pouvait prendre quelques heures, avec un résultat assez incertain et beaucoup de cassettes débobinées dans le lecteur…), les revues de jeu vidéo que j’achetais où je découpais les fiches sur des titres auxquels je ne pourrais jamais jouer, les Megadrive de mes grands frères que je jalousais, ma console Atari Lynx que je chérissais…
Et puis, Internet est arrivé et je suis tombée dedans, les études, le boulot… Une Gamecube, une Wii mais juste du jeu casu, comme ça… J’étais dans les mangas, la BD, j’avais changé de centres d’intérêt (mais pas tant que ça en fait).

Et hop, je découvre Steam. Je retombe dans les jeux PC, plus de boîtes à acheter, tout se télécharge (plus de 160 jeux dans ma bibliothèque actuellement, plus ceux sur Origin, Gog, Epic Game…).
Et je découvre Twitch fin 2019. Notamment la chaîne d’At0 qui me fait totalement replonger. Ce mec, son enthousiasme, sa passion, sa curiosité, sa générosité, ça tape pile où il faut à un moment où j’ai besoin de voir autre chose. Ses vidéos sur la création de jeu me font comprendre des mécanisme de gameplay et me permettent de ne pas simplement “jouer”. Sa découverte du dessin en live me fait même acheter une tablette graphique qui bouleverse totalement ma manière de travailler et c’est génial.
Bref, tout se chamboule…

Je me rends alors compte que je n’arrive plus à m’intéresser au cinéma d’animation. Parce que j’ai de plus en plus de mal à rester passive devant un écran, et que je ne vais plus au cinéma. Regarder des films, rester deux heures devant un écran sans bouger me devient difficile.
Mais ce que m’apportait l’animation, je le retrouve totalement dans le jeu vidéo, de manière nettement plus accessible en fait. L’enthousiasme de la création, le partage d’histoires, l’envie d’apprendre et de comprendre, les gros blockbusters un peu lisses mais efficaces qui côtoient la création indé pleine d’idées et d’originalité… Tout ça, on le trouve autant dans l’animation que le jeu vidéo. Sauf que là, je peux m’y plonger en continu sur le net, tous les jours, tout en bossant.

Le Presidium version Legendary Edition
Vous ai-je parler de Mass Effect ?

Et en cette période un peu compliquée, un peu pesante malgré mon mode de vie déjà très “je ne sors jamais de ma grotte”, je contrebalance la fatigue nerveuse d’une vie pro assez prenante avec une plongée à la limite de l’addiction dans la SF et plus précisément dans les jeux Mass Effect. J’ai refait toute la trilogie Shepard en quelques semaines et attendais avec impatience la Legendary Edition du 14 mai (ai-je même acheté une console next gen pour ça ? C’est possible. Et le GamePass est une merveille. Je ne pensais pas dire du bien de Microsoft un jour… 😅).
Je n’en peux plus des nouvelles de merde du monde actuel, des décisions idiotes de nos dirigeants, du cynisme et de la bêtise quotidienne, alors je fuis totalement avec ma Commander Shepard et l’équipage du Normandy. Et ça fait un bien fou, un gros concentré d’action et d’émotions (purée, mais l’attaque de Vancouver ou de Thessia dans ME3 !!), de phrases de drague complètement pétées, de camaraderie bourrée de tendresse et même des gros fou-rires face aux conneries de Grunt ou aux taquineries de Garrus (ou la brosse à dents de Traynor). Peut-être parce que là, j’ai l’impression de pouvoir contrôler quelque chose, d’avoir un minimum de prises plutôt que de m’énerver vainement sur un monde complètement crétin.
Je suis totalement tombée en amour pour le Shepard Crew qu’il m’est impossible de lâcher. Sans doute aussi parce que je ne supporte plus les histoires centrées sur des personnages masculins et que Mass Effect est rempli de meufs 😄

No comment
Et quelles meufs !
(OK, techniquement, les Asari n’ont qu’un seul genre mais bon…)

En fait, j’ai même totalement lâché prise. Je ne suis plus Twitter que de loin car dès que j’y vais, je retombe sur l’annonce d’un nouveau féminicide atroce ou d’un projet écocide, un énième technocrate abruti sortant une énormité avec arrogance, un autre raciste crachant sur tout ce qui ne correspond pas à sa définition du brave occidental, un masculiniste vomissant sa haine des femmes, etc. Désormais, je n’y parle plus que de mon boulot ou de trucs de geek. Et tant pis si je cause toute seule.
Je survole mon fil Instagram (pourtant rempli de chiens, chats et autres mignonneries même s’ils ont régulièrement tendance à mourir) et je ne nourris plus mon imaginaire que de jeux vidéo et de fanfic.
Je me suis créée une bulle dont je ne veux plus sortir pour le moment, même pour lire une BD (c’est une très petite bulle). Peut-être que je finis par payer 15 années de boulot sans pause et que mes nerfs ont fini par lâcher (et que les jeux vidéo ne sont QUE du loisir, là où la BD ou l’animation sont liés à mon boulot ou au site).

Toujours est-il qu’actuellement, mon quotidien n’est fait que de ça : boulot, fanfic et jeux vidéo. J’ai aussi Subnautica Below Zero à enfin essayer, après avoir adoré Subnautica premier du nom (quand je vous disais que mon truc, c’est la SF…), et je dois aussi continuer mon exploration de Mass Effect Andromeda, qui s’avère plus fun avec le temps que ses débuts me le suggéraient (même si ça n’arrive pas à la cheville de la trilogie Shepard). Il n’y a de place pour rien d’autre pour le moment.
Alors d’ici là, le site ne bougera pas. Pas grave, son audience n’a jamais été forte, ça ne changera donc rien 😄
Et si/quand ma bulle s’agrandit et englobe la BD de nouveau, je reprendrai les chroniques.

Subnautica Below Zero
Très hâte aussi de replonger dans l’univers de Subnautica avec Below Zero !

À propos de site d’ailleurs, j’ai décidé de continuer à payer l’hébergement de Mangaverse et ses sites satellites jusque 2023. Là, après dix ans de maintien après la fermeture du site, tout disparaîtra (pourquoi dix ans ? Parce que j’aime bien les chiffres ronds).
Quant au forum, puisqu’il continue apparemment d’être utilisé, je continuerai de payer son hébergement. Et si un jour, il lâche pour cause de vieillesse…

7 réflexions sur « I should go. »

  1. Merci pour le forum, d’ailleurs. En l’état, il reste fonctionnel et il n’y a guère à lui reprocher qu’une fonction recherche pas très efficace et un bug sur l’affichage des dernières pages des sujets ; mais ce sont des détails.

    Pour les loisirs, perso, j’alterne toujours entre BDs, livres d’histoire, dvds (animation et live) et jeux vidéo. Je suis un peu plus sur les deux derniers en ce moment mais ça varie selon les périodes, il m’est déjà arrivé de ne pas toucher ma console pendant des mois.

    1. Pour le forum, il faudra vraiment qu’on regarde ça avec Herbv mais j’avoue que j’ai une grosse flemme…
      Côté loisirs, c’est compliqué pour moi, surtout ces derniers mois quand le moral part en sucette…

  2. Le jeu vidéo, c’est vraiment un domaine qui m’est complètement étranger.
    Je me méfie de son côté chronophage qui m’éloignerait de mes centres d’intérêt prioritaires. Je m’en tiens donc le plus éloigné possible.
    Mais tu aurais évidemment bien tort de ne pas prendre ton pied avec le Shepard crew (dont je découvre l’existence via ton billet)…

    Pour ce qui est du coût d’hébergement du forum, un site comme buzzcomics par exemple se perpétue d’année en année via un financement par ses membres (sur base strictement volontaire évidemment).
    Peut-être te refuses-tu d’en passer par là mais c’est une option.
    Et sans doute que pas mal de personnes qui continuent d’y participer seraient partantes pour en partager les frais de fonctionnement.

    1. J’ai toujours considéré que c’était à moi de payer pour l’hébergement de mes sites et pas aux visiteurs, aussi volontaires soient-ils. J’ai les moyens pour ça. C’est surtout l’entretien qui m’embête, plus envie d’y passer du temps (je dis ça, je n’ai pas touché au présent site depuis mai…).

      Pour les jeux vidéo, oui ça prend énormément de temps et il faut s’en méfier. Mais je n’ai plus ouvert un bouquin depuis avril, je n’y arrive plus, je ne sais pas pourquoi.
      Et puis, je dis JV mais au final, je suis surtout à UNE franchise que je recommence encore et encore…

  3. En lisant, je me suis dit, elle pense exactement comme moi sur les jeux vidéos et elle a les bonnes références (At0) !
    Comme pour toi, 2019 a été l’occasion de découvrir Twitch (aussi par At0) et de me rendre compte que les jeux vidéos, c’est plus que jouer. Je ne joue pas vraiment à cause de ma tendinite persistente (faut que je fasse beaucoup de kiné), mais j’aime regarder les gens jouer et en parler ! Et je suis d’accord, c’est l’opposé de la passivité quand on suit des séries ou films ; personnellement, j’accélère (trop souvent) les épisodes…
    Et moi aussi, j’apprivoise ma tablette 😀

    1. Ah oui, tout pareil alors 🙂
      J’aime beaucoup suivre Gautoz le matin sur Twitch également, pour l’actu JV, c’est hyper intéressant (même si ça peut être un peu plombant par moment, vu les affaires ignobles en train de sortir dans les différents studios).
      Au final, je joue à très peu de jeux… Mais rester devant la TV, je ne peux plus. Bon clairement, le JV c’est juste un moyen de fuir…

      La tablette graphique, avec les titres bien complexes que j’ai à faire en ce moment, elle est totalement rentabilisée. L’école emportée et ses ono hyper particulières…

  4. Bonjour,

    Y a-t-il un problème avec le forum ? Depuis hier, quand je tente de me connecter, j’arrive sur une page avec le message suivant : “Ce Site Web est actuellement indisponible.
    Veuillez contacter votre webmaster. ”

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *