27 octobre 2021

Nouveautés d’avril 2021

Le mois d’avril devait être un peu plus calme que mars… et en fait, pas du tout !
Et encore, vu que certains éditeurs mettent les infos vraiment au dernier moment, je n’ai pas pu ajouter par exemple des sorties Casterman, comme Genre, cet obscur objet du désordre par Anne-Charlotte Husson et Thomas Mathieu (21/04) ou Urgence climatique par Ivar Ekeland et Etienne Lécroart (21/04) ou peut-être les deux tomes de Comet Girl de Yuriko Akase (28/04). Mais aucune image donc pas pris…
Ça nous fait quand même déjà 9 titres… Et je suis sûre qu’il y en a d’autres que je n’ai pas vu passer (il y a beaucoup trop d’éditeurs 😅).

2 avril 2021

Basketful of Heads par Joe Hill et Leomacs chez Urban Comics

June Branch mène une vie des plus tranquilles… jusqu’au jour où quatre criminels parviennent à s’évader de prison et enlever son petit ami, Liam. Pour leur échapper, June n’a d’autre choix que de se munir d’une arme étrange… une hache viking du VIIIe siècle ! Mais celle-ci est dotée de propriétés bien singulières : à même de décapiter un homme, elle laisse cependant les têtes fendues… conscientes ! Pour sauver Liam, June n’a plus qu’une seule solution : garder la tête (ou plutôt tout un panier de têtes) froide…
192 pages, 18,00€

Pourquoi ?

Joe Hill (scénariste de Locke & Key, notamment) s’occupe désormais d’une collection spécialisée horreur chez DC et propose ce nouveau titre, avec une héroïne en personnage principal. Je demande à voir…


Fluide par Thomas Cadène, Benjamin Adam et Joseph Safieddine chez Dargaud/ARTE Editions

Hector et Sacha sont amis et co-auteurs de BD. Alors qu’Hector file le parfait amour avec Jeanne, cette dernière lui fait part de son envie de faire d’autres expériences sexuelles, et invite son compagnon à se sentir libre de faire de même. 
Perdu dans ce nouveau cadre de couple libre, Hector se confie à Sacha, éternel célibataire fasciné par l’idée mais pas plus à l’aise avec la mise en pratique !
Comme lorsqu’ils travaillent à un récit, ils décident d’associer leurs imaginations pour trouver la force d’agir et de partager cette aventure. De ce pacte naît « William », personnalité fictive que l’un ou l’autre endosse à chaque nouvelle expérience, jusqu’au jour où tout dérape…
100 pages, 19,99€

Pourquoi ?

Mélange des médias avec cette BD, version papier d’une websérie qui sera diffusée sur Arte.tv fin mars. L’année 2021 est décidément très chargée pour Thomas Cadène…


7 avril 2021

Hugo est gay par Hugues Barthe chez La boîte à Bulles

Hugo, un collégien des années 1990, se sent différent des autres garçons de son âge. En fait, il se demande même s’il ne serait pas homo… Mais comment en être sûr ?
De quelles ressources un jeune de 14 ans qui grandit à la fin du 20e siècle dispose-t-il pour trouver la réponse à ses questions ? Vers qui se tourner ? Il est en proie aux doutes, et son environnement ne semble pas tout à fait prêt à accepter sa spécificité.
Alors quand Augustin, 14 ans lui aussi, débarque dans sa vie, tout droit arrivé de 2021, c’est le choc. Les deux adolescents comparent leurs vies respectives, et c’est Augustin qui rassure Hugo et l’aide à comprendre son orientation sexuelle. Petit à petit, à grand renfort de recherches, d’expériences et surtout de discussions avec son nouvel ami du futur, Hugo va parvenir à s’accepter tel qu’il est.
Augustin lui fera ainsi découvrir la conception de l’homosexualité qui sera celle des années à venir…
112 pages, 16,00€

Pourquoi ?

Je suis un peu perplexe. En 2007, Hugues Barthe a sorti Dans la peau d’une jeune homo. Cette réédition semble donc intégrée une mise à jour avec le personnage d’Augustin issu de 2021. Voilà une mise en perspective qui peut être intéressante…


Little Joséphine par Valérie Villieu et Raphaël Sarfati chez La boîte à Bulles

« Je suis comme un bout de bois, je regarde le ciel, les nuages, et je ne sens rien » m’a dit un jour Joséphine.
J’ai eu la chance de la rencontrer, elle, qui se disait la fille d’Arsène Lupin ! L’humour était notre langage, notre terrain de jeu et notre lien. Elle était drôle et étonnamment vivante malgré les troubles dont elle souffrait. Joséphine a questionné des choses essentielles pour moi, m’a aidée à mieux penser mon travail pour ne pas me perdre dans la passivité, l’indifférence.
Par ce récit, je voudrais dire qu’il ne faut jamais capituler face à ces troubles du comportement si déstabilisants pour nous “bien portants”. Il faut toujours chercher le lien, la porte qui nous permet d’accéder à l’autre. Et là, on peut être prêt à se laisser bouleverser par « la demoiselle aux yeux verts »
C’est cette aventure éminemment humaine de sa complicité avec une de ses patientes atteinte de dégénérescence sénile que Valérie a demandé à Raphaël Sarfati de mettre en images, pour témoigner de son vécu et surtout du peu d’attention trop souvent portée aux personnes âgées.
124 pages, 19,00€

Pourquoi ?

Vous le savez, les BD sur les maux, les maladies m’intéressent toujours. Celle-ci a l’air particulièrement sensible…


Transitions – Journal d’Anne Marbot par Elodie Durand chez Delcourt

“Vous savez, les genres féminin et masculin sont les deux extrêmes d’un état. Chacun est libre de mettre le curseur où il veut, où il peut.” Les mots de la psychologue du planning familial bousculent Anne. Elle n’a rien vu venir.  Sa fille est un garçon…  Anne bataille, se déconstruit, apprend, s’ajuste à son enfant, pour se fabriquer un autre regard, un nouveau paradigme.
176 pages, 22,95€
Disponible en version numérique

Pourquoi ?

En 2018, j’avais lu et apprécié la première BD d’Elodie Durand, La parenthèse. Forcément, je suis intéressée par sa nouvelle œuvre, centrée qui plus est un sujet qui me parle. Sujet par contre extrêmement casse-gueule, qui peut facilement crisper s’il est mal traité…


8 avril 2021

Comme un adieu vol. 1 par Takako Shimura chez Akata

Yuhki est chauffeur de bus… Kanade rêvait d’écrire des pièces des théâtres. Ils vivent en couple depuis quelque temps maintenant. Rien n’aurait dû perturber leur quotidien et pourtant : un matin, au réveil, le corps de Kanade est redevenu celui d’un enfant ! Quelles sont les raisons de cette transformation ? C’est dans ce contexte particulièrement compliqué que débarque Yûta, le petit frère de Yuhki… Tandis que ce dernier n’a même pas fait son coming out auprès  de sa famille, comment expliquer qu’il vit en ce moment avec un petit garçon ? 
8,05€, en 3 volumes
Disponible en numérique

Pourquoi ?

Takako Shimura s’est faite connaître avec Fleurs bleues chez Taifu comics. Si à la base, je suis plus intéressée par son autre série qu’Akata publie en chapitre numérique Si nous étions adultes…, l’autrice me donne envie de voir ce qu’elle peut donner sur ce yaoi, en partant d’un sujet très casse-gueule…


14 avril 2021

Fake News de Doan Bui et Leslie Plée chez Delcourt

Des climatosceptiques aux platistes, des usines à clics d’Europe de l’Est aux Illuminati, des algorithmes devenus fous à Donald Trump (propagateur n°1 de « vérités » alternatives), les infox sont partout. Ludiques et pédagogiques, les autrices nous font passer dans l’envers de leurs fabrications et nous réapprennent à aiguiser notre esprit critique.
176 pages, 22,95€
Disponible en version numérique

Pourquoi ?

Une journaliste et une dessinatrice s’associent pour défricher ce nouveau mal du siècle, les infox ou fake news, dont la propagation est aujourd’hui facilitée par internet. Je ne vois pas trop quelle finalité pourra avoir cette BD mais je suis curieuse de voir…


28 avril 2021

La Guerre par Loïc Sécheresse et Thomas Cadène chez Delcourt

Thomas Cadène et Loïc Sécheresse nous plongent dans les pulsions de vie et de mort d’un couple parfait, élégant, puissant et prédateur. En un mot, abominable. La lutte des classes est une guerre intime et globale.
Après avoir provoqué un accident mortel, Alice et Alex s’engagent sur le chemin qui est prévu pour eux, au-dessus du commun des mortels. Pourtant, l’accident a tout changé. Il a révélé leur impunité et ouvert leur appétit de pouvoir et de mort. Leur milieu leur offre le cadre idéal de domination et d’impunité pour mener leur guerre contre la vie.
112 pages, 19,99€

Pourquoi ?

Voilà déjà quelques années que je suis Thomas Cadène. Après le tome 2 d’Alt-Life avec Joseph Falzon en février et donc Fluide chez Dargaud début d’avril, il avait annoncé sur Twitter la sortie de cette nouvelle BD… J’avoue que le résumé me semble assez obscur mais ça me rend encore plus curieuse.


30 avril 2021

C’est un Mystère vol. 1 par Yumi Tamura chez Noeve Grafx

C’est un Mystère nous entraîne aux côtés d’un singulier Sherlock Holmes des temps modernes. L’action fait ici place à la réflexion, à l’écoute et à la parole. Totono observe, analyse, déduit et conseille, avec une franchise frôlant parfois l’impertinence. Il pourrait sembler hautain mais n’émet jamais de jugement, quelles que soient ses conclusions. Il est jeune et réservé mais pose une regard éclairé surs ses contemporains. Et l’on élucide à ses côtés autant de petits tracas quotidiens, souvent révélateurs de la société japonaise, que de crimes sordides.
En cours, 8 volumes, 7,95€

Pourquoi ?

On ne boude pas le retour de Yumi Tamura, tout simplement. Après Basara chez Kana, et l’éphémère 7 Seeds chez Pika, on a enfin l’occasion de découvrir sa dernière série toujours en cours au Japon, ce serait dommage de louper ça…

3 réflexions sur « Nouveautés d’avril 2021 »

  1. J’ai lu Basketful of heads en VO et je n’ai pas trouvé ça terrible.
    Ca se laisse lire mais rien de plus.
    Déception. On est à des années-lumière de Locke & Key.
    Je ne conseille pas l’achat.
    Pas plus que de Plunge, la deuxiéme série de Joe Hill qui paraîtra bientôt chez Urban.

    1. Quand j’ai vu cette sortie, je me suis dit que soit c’était un bon titre d’horreur soit une nouvelle série Z vite oubliée… Ca fait un certain temps qu’il n’a rien fait de vraiment bon, Hill, non ?

  2. Il a sorti une nouvelle mini-série Locke & Key dont j’ai lu pas mal de bien et le crossover entre Locke & Key et Sandman va débuter en avril en vo. Tout ça devrait être disponible vers la fin d’année en français.

    Sinon, si je devais conseiller un achat comics en avril, je pointerais l’excellent polar Goodnight paradise de Joshua Dysart et Alberto Ponticelli qui va sortir chez Panini.
    Une très bonne enquête autour de l’assassinat d’une jeune fugueuse à Venice Beach (Los Angeles) menée par le sdf du coin qui a découvert le corps. Comme dans tout bon polar qui se respecte, l’intérêt est aussi d’ausculter et de dresser le portrait de la communauté locale, ici des laissés pour compte qui font tache dans un environnement en cours de gentrification.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *