BL Métamorphose vol. 1

Série en cours par Kaori Tsurutani, éditée en VF par Ki-oon.
Sens de lecture japonais, 130x180mm, 7,90€.
Premier tome paru en juin 2019.

C’est une nouveauté singulière que lance Ki-oon en juin 2019, BL Métamorphose de Kaori Tsurutani.

BL Métamorphose vol. 1Yuki Ichinoi est une vieille dame de 75 ans, veuve depuis deux ans. Elle vit seule, donne des cours de calligraphie et connaît tous les mots croisés de l’hôpital par cœur à force d’aller y chercher ses médicaments.
Un jour particulièrement chaud, elle se réfugie dans une librairie et, charmée par les dessins de la couverture, s’achète un manga. Pour découvrir lors de sa lecture qu’il s’agit d’un Boy’s Love, racontant l’histoire d’amour entre deux garçons. Loin d’être gênée, elle veut au contraire connaître la suite et commence à échanger avec la jeune vendeuse de la librairie, Urara Sayama, 15 ans. Une authentique fujoshi qui préfère généralement cacher sa passion pour ce type de lecture…

BL Métamorphose est un manga assez unique. Déjà parce qu’on a plutôt rarement des séries avec comme personnage principal une personne âgée (Pour Sanpei, Le vieil homme et son chat…), la vieillesse étant rarement un sujet très vendeur.
Ensuite parce qu’il y mêle le sujet du Boy’s Love, genre assez répandu dans nos librairies manga, mais jamais dans ce contexte. On aime généralement plutôt nous parler des lectrices jeunes et assez obsessionnelles jusqu’à l’extrême, comme dans Otaku Girls.

S’il y a bien une fujoshi ici, Urara, elle préfère se cacher dans son quotidien. Ses mangas BL sont planqués dans un recoin de sa chambre pour que sa mère ne tombe pas dessus et elle n’ose pas trop aller discuter avec les autres filles de sa classe. C’est une timide mais pour autant, l’autrice n’en fait pas une renfermée incapable de sortir un mot. C’est juste une ado qui a du mal à communiquer avec ses pairs mais qui n’a pas de souci dans son travail en librairie avec les clients ou ses collègues.
La rencontre de Yuki et Urara fait également se rencontrer deux solitudes : la vieille dame qui retrouve un plaisir de jeunesse dans ses nouvelles lectures, la jeune fille qui peut enfin partager son intérêt pour ces histoires d’amour avec quelqu’un.

Il n’y a nul jugement, nulle moquerie dans ce volume. C’est une merveille de tendresse, de douceur et de délicatesse, avec une bonne dose d’humour, qui laisse un énorme sourire sur le visage. Sans niaiserie ni un gramme de condescendance, l’autrice met en scène une très belle rencontre, une amitié qui se construit petit à petit entre deux personnes qui avaient tellement envie – et besoin, très certainement – de ça mais qui jusque-là n’osaient pas. Il leur manquait juste un petit coup de pouce du hasard pour franchir le pas, faire le tout petit geste nécessaire pour provoquer le début d’une histoire. Ce tout petit rien, ce minuscule pas qui fait la différence entre une simple relation de clientèle « Bonjour madame, au revoir madame » et une vraie rencontre.

Vous l’aurez compris, cet adorable premier volume m’a totalement conquise, et ce dès le premier chapitre (vous pouvez lire les deux premiers sur le site de Ki-oon). J’en recommande chaudement la lecture, que ce soit pour les dessins très doux et délicats, les personnages touchants et attachants, ou l’ambiance bourrée d’une tendresse et d’un amour douillet. Une lecture profondément apaisante et drôle.
Le volume 2 est prévu pour le 5 septembre 2019.

One comment

  1. Merci pour cette chronique. Cela va faire long d’attendre jusqu’à septembre mais vu qu’il n’y a que trois tomes au Japon…
    J’ai été stupéfait par la sortie du titre chez Ki-oon tant cela ne va pas dans leur ligne éditoriale. Comme me le dis Taliesin, c’est plutôt chez Kana ou chez Akata que l’on aurait vu la VF. Mais bon, on ne va pas se plaindre, on sait que le travail sera de qualité…
    En tout cas, une lecture coup de cœur pour moi aussi, et heureusement car j’ai perdu cette année Après la pluie, Kamakura Diary, Dorohedoro et que March comes truc lion va se raréfier…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *