Le nouveau Tom Sawyer

Série en 3 tomes par Ume, éditée en VF par komikku, en VO par Shinchosha.
Sens de lecture japonais, 135x183mm, 192 pages, 7,90€.

L’histoire de Tom Sawyer semble régulièrement inspirer les mangaka. On avait déjà eu Shin Takahashi avec Le dernier été de mon enfance (Akata/Delcourt) ou Les aventures de Tom Sawyer adapté par Aya Shirosaki (nobi-nobi). Mais il y a également Le nouveau Tom Sawyer par le duo Ume, Takahiro Ozawa et Asako Seo, déjà connu pour Tokyo Toybox et Giga Tokoy Toybox chez Doki-Doki. Cette fois-ci, c’est komikku qui se charge de nous faire découvrir cette série en 3 tomes.

Le nouveau Tom Sawyer vol. 1Chiharu, en dernière année de primaire, vient d’arriver à Hatena-Jima, petite île la plus excentrée du Japon à 500km d’Okinawa. Son statut de Yamatoo, venu de l’extérieur et plus précisément de Tokyo, ne l’empêche pas de rapidement sympathiser avec un insulaire de son âge, Rindô. Il va vite découvrir que la vie sur ce petit bout de terre loin de tout est déjà une aventure en elle-même…

On n’a pas si souvent de manga se déroulant à Okinawa ou sur l’une des îles adjacentes (qu’elles existent réellement ou pas d’ailleurs). Et c’est toujours l’occasion de voir comme un pays à l’intérieur d’un pays, avec son propre dialecte, ses coutumes, ses traditions, ses croyances, la culture de ces îles assez éloignées des terres japonaises principales ayant évolué à son propre rythme, au fil des apports extérieurs.
Chiharu le citadin débarque donc sur ces îles peu peuplées, à l’histoire riche et aux légendes tenaces. On pourrait craindre se retrouver là face à un intello timide vite perdu quand éloigné des grandes villes et de leurs commodités. Il s’adapte en fait très vite et prend le rythme de son nouveau quotidien sans stress, même si l’abattage d’une chèvre juste sous ses yeux ne faisait sans doute pas partie des expériences qu’il espérait vivre.
C’est en fait avec beaucoup d’humour et de simplicité que le quotidien des insulaires nous est montré, parsemé de détails, expliqués dans des petits textes souvent amusants. Et très vite, l’histoire de l’île devient le point d’attention de tous les habitants quand un gros groupe projette d’installer un complexe hôtelier, menaçant de ce fait de potentiels vestiges historiques jusque-là non découverts ainsi qu’un temple, un on, un lieu sacré interdit aux profanes sous peine de conséquences désagréables. Chiharu se retrouve alors confronté à tous ces mythes, et va rapidement se laisser prendre au jeu d’en savoir plus.

nouveausawyer03
On n’est pas là face à un classique pillage par un méchant industriel, puisque les choses se font dans la discussion, sans heurt ni coups foireux et que l’ensemble du manga est plutôt à classer dans les « feel good », ces lectures qui font du bien et donnent le sourire. Ici, c’est l’amitié grandissante de Chiharu et Rindô, l’énergie de la jeune Nami, l’ironie de Suzu la prof chercheuse et toute une diversité de personnages sympathiques qui attirent tout de suite l’œil et donnent envie de partager leur quotidien au fil des pages.
Le nouveau Tom Sawyer vol. 3
Si clairement les auteurs n’avaient pas spécialement prévu d’en faire une série, ils nous offrent au final 3 tomes plutôt charmants, drôles, bourrés de tendresse, avec ce petit souffle d’aventures au détour d’un sentier que beaucoup de gamins ont peut-être connu avant de devoir faire face à une réalité adulte pouvant vite manquer de fantaisie.
L’ambiance qui se dégage de ces pages est en tout cas joyeuse et attachante, avec des personnages classiques mais bien travaillés, et une énergie communicative qui fait replonger quelques années en arrière, entre insouciance du lendemain, coups de soleil et recherche de trésors cachés…

Fraîche, généreuse, rythmée, chaleureuse… Une jolie petite série dont on espère avoir une suite un jour.

2 comments

  1. Oui, c’est vraiment une excellente série courte!
    0 conseiller avant l’été, pour se dépayser, se rafraîchir… Un scénario pas si simple à suivre je trouve, même si on est pas dans un thriller angoissant, oui!

  2. Un petit/moyen coup de cœur aussi pour ce manga très différent de ce qu’on lit d’habitude !
    Avant ce manga, j’avais lu un roman d’Okinawa (par un natif de là-bas et sur la culture de là-bas) et les différences culturelles, religieuses et rituelles m’avaient déjà frappée.
    Les personnages sont attachants, on ne tombe pas dans le niais et j’adore le moment où le titre nous est expliqué (ainsi que toutes les notes inter-chapitres).
    Par contre, je n’ai pas eu l’impression que ça se finissait abruptement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *