Soul Guardians vol. 1 et 2

Série en cours par Icori Ando, éditée en VF par komikku.
Sens de lecture japonais, 133x180mm, 8,50€.
Premier volume paru le 9 novembre 2017.
Seconde tome paru le 19 avril 2018.

En 2015, komikku nous fait connaître Icori Ando avec son one-shot Snow Illusion. L’éditeur continue en 2017 avec sa nouvelle série en cours, Soul Guardians.

Soul Guardians vol. 1Quand un individu meurt, son corps se décompose en laissant échapper un papillon, qui contient sa personnalité et ses souvenirs. La Soul Brigade est chargée de récupérer ces papillons pour les conserver, permettant aux proches de garder un lien avec leurs défunts.
Il y a quatorze ans, Ono a perdu toute sa famille dans un accident d’avion. Seule sa sœur jumelle a gardé son corps tandis qu’un individu lui volait son papillon. Pour les retrouver, Ono est prêt à tout et a intégré la Soul Brigade…

Je me suis intéressée à ce manga pour mon calendrier de l’avent 2017, consacré aux autrices. Mais la lecture du premier volume ne m’avait alors pas vraiment suffi pour me faire une opinion sur ce titre. Qu’en est-il après deux volumes ?

Ono est a priori l’habituelle tête brûlée qui fonce dans le tas pour atteindre son objectif, le frère un peu benêt prêt à tout pour sa sœur adorée, faisant alors preuve autant d’un amour très excessif pour les papillons ainsi que d’un enthousiasme tout aussi excessif pour son travail à la poursuite des trafiquants. Mais on gagne en nuance tandis qu’il en apprend plus sur la Soul Brigade et que ses collègues dévoilent un peu plus leur psychologie, leur passé, leur histoire. Le récit se fait plus sombre, bien moins manichéen tandis que se dessinent des querelles de pouvoir autour des papillons.

Ainsi, à qui appartiennent les papillons ? Une question centrale qui dépasse largement la simple quête familiale d’Ono : le monde dans lequel se situe le récit semble encore très agité du côté de ses frontières. Quand un groupe détient le contrôle de millions d’esprits dont les corps ont disparu depuis longtemps, quelles règles morales et éthiques doivent prévaloir sur leur potentielle utilisation, et qui sait, manipulation ? Une assemblée d’esprits aux souvenirs figés, incapables d’évoluer et d’apprendre, est-elle la plus à même de décider du destin d’une humanité ayant déjà failli disparaître ?
Cette quête des papillons, sous couvert de permettre aux proches de pouvoir garder leurs défunts accessibles (illusoirement), n’est après tout qu’une nouvelle course au pouvoir, instrumentalisant les âmes des morts pour des fins politiques.

Mais au delà de ces questions intéressantes, Soul Guardians est également un manga d’action et il faut bien reconnaître que la mangaka sait donner beaucoup d’énergie à ses scènes de combats, jouant avec des cadrages dynamiques plutôt efficaces sans jamais surcharger. Elle parvient à alterner action et phases explicatives sans temps mort, ayant créé une équipe intéressante où chaque personnage a ses zones d’ombre.
Soul Guardians vol. 2Par contre, est-ce vraiment utile de jouer le fan service voyeur avec le personnage de Sagawa, la mangeuse d’hommes dont la mangaka aime faire admirer les formes ?

Bref, avec ses deux premiers tomes, Soul Guardians s’avère être un manga plutôt intrigant et prenant, avec un univers bien construit, un graphisme assez maîtrisé, une narration rythmée et son lot de réponses qui apportent de nouvelles questions. Une immersion dans la SF intéressante et efficace.

Au Japon, la première partie du manga s’est terminée le 8 août dernier avec la sortie simultanée des volumes 3 et 4.
Le tome 3 est prévu en France pour le 6 décembre 2018.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *