FIFA 2018 : l’avant-goût du dimanche


On est en juin et c’est le moment de la désormais rituelle semaine du Festival International du Film d’Animation d’Annecy 2018. Vu que ce sera ma 17e édition et autant de comptes rendus sur Mangaverse puis AfterM, vous m’excuserez de ne pas vous représenter l’événement : un simple coup d’œil aux éditions précédentes vous renseignera.
Sachez juste que pendant une semaine, AfterM sera consacré uniquement au Festival, avec comptes rendus quotidiens de mes projections et chroniques des longs métrages.

Affiche officielle

Le dimanche, c’est le jour de la récupération de l’accréditation et disons que ça a été un peu plus rude que d’habitude…
Arrivée à 14h30 devant la tente d’accueil à Bonlieu, je connais, j’ai l’habitude, je sais d’office dans quelle file me mettre. Ce qui n’est pas le cas de tout le monde, nombreux sont ceux et celles qui hésitent.

La file progresse, je pianote sur mon téléphone en attendant, pas à se plaindre. Le soleil cogne un peu mais ça reste supportable. Surtout que le temps risque d’être nettement plus pluvieux dès demain.
Je reconnais que ce n’est pas totalement pour me déplaire : le Festival 2017 avait été beaucoup trop chaud pour moi et je l’avais mal vécu. Mais la pluie a l’inconvénient de regrouper la foule à l’intérieur et on est encore plus serré (sans oublier cette délicieuse odeur de chien mouillé qui se répand PARTOUT !)…

Une fois rentrée sous la tente, je me mets dans la file « Festival », sans me poser de questions. Et puis, je finis par m’en poser, des questions. Attends, mon accred, c’est Festival ou Rencontres ? Tu parles que t’as l’habitude, tu n’es plus fichue de te souvenir de ça ??
Je regarde sur l’appli du Festival, pas d’infos, je regarde sur le site officiel… Ah mais ouais, je suis bien en Rencontres !! (C’est trois fois plus cher que l’accred Festival et c’est ce qui me permet de faire des Work in progress ou des Making Of… et cette année je n’en ferai d’ailleurs aucun. Argent gâché ? Ouais, un peu…)

Discrètement, je change de file – oui, c’est moche, JE SAIS – et me retrouve… dans la seule et unique file sur la dizaine autour de moi qui n’avance pas. Matériel informatique récalcitrant. Ils sont à 5 derrière le guichet à tenter de percer les mystères d’un logiciel qui semble ne plus vouloir imprimer les accred.

Et là, on reste bloqués 30 mn…

Perso, j’appelle ça l’expérience du « Prends le retour de karma dans ta tronche, resquilleuse de file !! ».
Bref, on attend, la tente chauffe, les premières grosses gouttes de sueur commencent à me couler dans le dos, j’ai les mains collantes, l’écran de mon téléphone est dégueulasse… et mon bus est dans 20 minutes (sachant qu’il n’y en a qu’un toutes les deux heures, vivent les bus du dimanche…) !! Vu que je ne dois pas trop entamer mon capital « Résistance à la foule et au bruit » dès le dimanche, va falloir jouer serré !
Finalement, le PC est changé, tout le monde reste calme malgré 30 mn dans un sauna et mon accréditation finit par m’être remise avec mon sac bien rempli des guides indispensables et autres paperasses qui finiront au recyclage une heure après…

A 15h30, je cours voir si j’aurais le temps de prendre mon passeport Bus à l’Office du tourisme : nan, laisse tomber, trop de monde… OK, on fera ça demain matin, tant pis !
Au final, j’arrive à l’arrêt de bus deux minutes avant qu’il passe et je me rentre au frais et au calme après le classique trajet dans un four de 30 mn (Ding, le rôti est à point !)…

Sac, guides et accred : on est paré !

Bon, j’ai le plus important, mon accréditation, mon guide Officiel et mon Essentiel.
J’ai 13 séances dans mon planning, les 5 séances de courts métrages en compétition, les films de commande, 6 longs métrages et une séance de programme spécial. Et 3 conférences de presse de longs métrages. Mais je pense déjà annuler un long métrage, qui n’est autre que Totoro mercredi après-midi : j’ai très envie de le voir sur grand écran mais j’ai quelque chose de prévu le soir et niveau horaires, ça va être compliqué (sans compter que je serai sans doute crevée). Je libérerai la place mardi, ça fera à coup sûr un·e heureux·se.

J’ai a peu près réussi à me dégager ma semaine niveau travail, même si ça rend mon planning de boulot un peu tendu et qu’il faudra directement enchaîner avec dès le week-end prochain… Faut-il vraiment que je l’aime, ce Festival, pour qu’il parvienne à me faire sortir de ma grotte, affronter la foule et la ville 5 jours d’affilée !!

On commence donc dès demain, avec des hommages, des courts métrages et des films de commande… Vous me suivez ?

2 comments

  1. Oui, je vais te suivre tous les jours ! 🙂

    J’avais songé à venir sur le vendredi et le samedi, et en fait, ça ne va pas être possible, trop de travail et pas assez de motivation pour faire tout ce chemin… Allez, pour 2019, on y croit ! 🙂

    1. Honnêtement, je ne sais pas trop comment ça se passe pour quelqu’un qui ne vient que quelques jours. Prendre une accréditation complète pour juste 2 jours, sachant que niveau billetterie, la majorité des séances sont complètes. Ou acheter à la séance et là, faut faire un max de queue et croiser les doigts… Rien que des accrédités avant le Festival ont eu du mal à avoir les séances qu’ils voulaient…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *