Averses turquoises

Série en 4 tomes par Kou Yaginuma, éditée en VF par Clair de lune.
Sens de lecture japonais, 131x185mm, 7,95€.

C’est relativement par hasard que j’entends parler de ce titre, voyant de bons retours selon certains lecteurs avisés de mon entourage virtuel. J’ai donc fait aveuglément confiance et acheté les 4 tomes des Averses turquoises de Kou Yaginuma (assez rapidement car je sais comme les publications Clair de lune peuvent disparaître des rayonnages très vite).

Averses turquoises vol. 1Au début du l’ère Edo, soit au XVIIe siècle, le Japon n’est pas encore le pays unifié qu’on connaît aujourd’hui. Si le pouvoir central est détenu par le shogun à Edo (l’actuelle Tokyo), chaque province est dirigée par un seigneur et certaines se font la guerre. C’est ainsi le cas de Shishi-koku et de Shikisa-koku. Dans la première se rencontrent trois enfants aux rêves puissants…

aversesturquoises05Si on est là dans un manga historique, nul besoin de grandes connaissances sur le sujet pour suivre les personnages. Rintarô a été recueilli tout jeune par les Nakatani, dont il porte fièrement le nom même si cela lui vaut les moqueries des autres gamins du coin, la rumeur s’étant répandue que son père adoptif était mort en fuyant le champ de bataille. Il rencontre un autre enfant, lui aussi arrivé dans une nouvelle famille, Fusuke, et cela ne serait pas complet sans Ito, fille de guerrier. Ces trois-là sont unis par un fort lien d’amitié, renforcé par leur détermination, chacun ayant à cœur trouver sa voie et de s’y tenir, coûte que coûte.
Ainsi Rintarô est plutôt du genre sensible et entier mais il veut être digne des Nakatani, souhaitant ainsi devenir un grand guerrier qui portera haut l’honneur de sa famille. Ito quant à elle souffre de son statut de fille : intrépide, persévérante, elle refuse d’être limitée par ça et s’entraîne avec acharnement pour prouver sa valeur en tant que guerrière. Fusuke est lui le calme et réfléchi de la troupe. Le sabre ne sera pas le guide de sa vie.
aversesturquoises03
Les deux premiers tomes nous font suivre leur rencontre et quelques moments de leur jeunesse, quand la guerre semble bien loin, que le temps ne passe qu’entre entraînements et exploration des alentours, chacun tentant de trouver sa voie, le chemin qu’il devra suivre avec honneur.
La suite nous les fait retrouver quelques années plus tard, alors qu’une épreuve décisive va les obliger à faire leur choix et à l’assumer, quoi qu’il en coûte.

Le style graphique de Yaginuma n’est pas du tout ce à quoi on pourrait s’attendre avec un manga de samouraï. Le trait est souple, maîtrisé, tout en rondeur, très net et précis, très doux. aversesturquoises04Ce n’est pas à proprement parler un manga d’aventure que l’on débute mais bien une histoire de rencontres et d’amitiés, de moments de vie qui font tout basculer et créent des destinés. Mais cette netteté et cette délicatesse du trait portent à merveille les sentiments et les non-dits de ces enfants confrontés à des décisions difficiles, à des quêtes d’honneur souvent tragiques.
Pour autant, cet honneur dont ils parlent tant ne paraît pas aussi dénué de sens qu’on pourrait l’imaginer au départ. Enfants puis adolescents, ils sont en quête d’absolu et dans le monde troublé qui les entoure, où la guerre et la maladie guettent à chaque pas, l’honneur est sans doute la seule chose à laquelle ils peuvent se raccrochent et se fier. Un code moral qui dépasse les hommes et ne s’encombre pas de leurs limites, leurs règles ou leur faiblesse.

Averses turquoises vol. 4Ce trio, entouré de quelques autres personnages attachants – même si certains ont tendance à se ressembler fâcheusement entre eux – a de quoi accrocher l’œil et le cœur. Face à une grande Histoire qui n’a que faire des vies, des individus ou de leurs rêves, ces enfants amusent, attendrissent, émeuvent, cherchant à trouver leur place face à un destin qui semble tout tracé et qui devra pourtant s’adapter à leur persévérance.
Si le premier volume est assez calme en lui-même, le rythme s’accélère au fur et à mesure et l’aventure des deux derniers tomes est prenante et pleine d’inattendus.

Ainsi, j’ai bien fait de me lancer dans la lecture de cette belle œuvre toute en délicatesse, en subtilité, en humour et en émotion, avec des personnages forts et attachants et une histoire prenant pour cadre une période historique qui me parle beaucoup.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *