Festival d’Annecy 2014 : ça commence demain !

af14dim05Demain commence le Festival International du Film d’Animation d’Annecy. Durant toute une semaine, les festivaliers pourront assister à de multiples projections de longs et courts métrages, films d’étudiants, de commande, de programmes spéciaux consacrés cette année à la guerre de 14-18 et à l’animation en volumes. Ainsi qu’à quelques avant-premières comme Le conte de la princesse Kaguya, Saint Seiya Legend of Sanctuary, Dragons 2 ou les premières images du prochain Pixar. Entre autre.
Enfin, « pourront assister », ça dépend. Chaque année, l’ouverture de la billetterie sur le net avant le début du Festival fait exploser le site… et cette fois-ci, lundi dernier, non seulement le site a explosé mais il a mis du temps à redevenir accessible et on a été nombreux à passer toute l’après-midi à tenter de glaner quelques billets de ci de là, certaines réservations ayant également l’idée rigolote de disparaître le lendemain : toujours sympa quand la séance est complète et qu’on ne peut donc pas réserver de nouveau. Inutile de dire que quelques noms d’oiseaux ont commencé à fleurir sur leur page FB…

Bref, cette année est testée une nouvelle billetterie toute virtuelle, plus de billets papier, et c’est avec le code-barres de son badge qu’on se verra ou non accorder le droit d’entrer dans la salle. Inutile de dire que ça risque d’être assez rigolo si les réservations ne sont pas passées correctement…
Néanmoins, je crois pouvoir m’estimer heureuse par rapport à ce que je lis ici ou là sur les autres festivaliers qui ont à peine pu avoir une ou deux réservations. Comme d’habitude, j’avais préparé mon programme à l’avance à l’aide d’un fichier excel que je remplis scrupuleusement avec le planning des projections pour savoir précisément quoi aller voir – toutes les séances demandant un billet, impossible de se décider au dernier moment à moins d’avoir du bol – à savoir principalement les courts métrages en compétition, quelques longs métrages dont L’île de Giovanni (en VOSTA hélas), les films de commande et quelques séances spéciales.
J’aurais bien aimé pouvoir voir Le conte de la princesse Kaguya mais les deux séances ne sont que sur invitation. Je trouve d’ailleurs un peu dommage d’inviter Isao Takahata pour ne présenter son dernier film qu’à une petite poignée d’élus mais bon… Espérons qu’il sortira sur Annecy le 25 juin prochain. Et puis, une séance de rencontre avec le réalisateur de Ghibli est également organisée le lendemain.

L'accueil du Festival
L’accueil du Festival

Je suis donc allée chercher mon accréditation sous un soleil de plomb cet après-midi, après avoir bien passé deux nouvelles heures à tenter d’accéder à la billetterie où de nouvelles places venaient d’être ajoutées (mais a priori que pour lundi et mardi, d’autres devraient être injectées mardi après-midi). Inutile de dire que le site a planté pile à 14h et que c’est uniquement par acharnement que je semble avoir réussi à obtenir deux des billets qui me manquaient. Croisons les doigts que ce soit bien confirmé (et donc que je ne me fasse pas refouler à l’entrée de la salle)…

Assez tranquille pour prendre son accréditation
Assez tranquille pour prendre son accréditation

L’accueil du Festival n’était pas blindé de monde, le MIFA (ou marché du film) n’ouvrant que mercredi, sachant que c’est lui qui doit drainer le plus de gens. Mais le coin E-Point, où se connecter à Internet, était bien pris d’assaut, sans doute par des festivaliers qui tentaient de réserver quelques billets.

L'accueil Presse, encore plus calme... pour le moment
L’accueil Presse, encore plus calme… pour le moment

De mon côté, et c’est là que j’apprécie d’être acceptée (par miracle) en tant que presse, je suis allée au Point Presse, dans une autre tente, très tranquille, et j’ai obtenu mon badge et le sac officiel rempli des divers guides très rapidement. Et avec le sourire, ce qui ne gâche rien.

Me voilà donc à peu près parée pour la semaine. Mon badge – l’Essentiel, le guide de base des projections tandis que l’Officiel, la bible du festival restera sagement à la maison (trop lourd !) – mon cahier de notes – ma tablette (toute neuve, pour spammer Instagram et Twitter !!) – mon appareil photo. Et pour une fois, je vais tester d’utiliser leur sac. On verra s’il résiste (mieux que moi ?).

Le matos du festivalier
Le matos du festivalier

Comme chaque année, je vais suivre ce Festival et vous proposer des comptes rendus, désormais sur ce même site que j’ai muni d’une nouvelle rubrique Live – Festival d’Annecy 2014 dans le menu (parce que me remettre à Dotclear sur le Live, ça me rend chèvre !). Chaque soir, je tenterai de poster un petit compte rendu du jour, et plus si besoin est, avec en fin de semaine le palmarès et un récapitulatif de ce qui m’aura marquée.
On commence donc demain avec trois séances au programme.

Vous pouvez également retrouver un premier billet, vous donnant en photo les coins-clé du Festival ainsi que mes petits endroits chouchou de la ville pour manger, se poser, accéder au net…

2 comments

  1. Je ne vois pas pourquoi tu estimes que c’est un miracle que tu sois au festival en tant que presse. C’est totalement justifié ! Et tu aurais du demander une invit’ pour Kaguya, rien ne dit que tu n’en aurais pas eu une (je pense même que ça serait passé sans soucis).

    1. Je ne pense pas. Les invitations me semblent toujours difficiles à avoir et à moins de connaître LA bonne personne qui peut obtenir le précieux sésame, ça me semble bien mort.
      Et je maintiens que mon badge Presse est un miracle, je ne suis pas journaliste et je tiens juste un blog lu par quelques dizaines de personnes. Faut être lucide quand même.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *