La curiosité n'est toujours pas un défaut

0

Sakasama no Patema

Patema est une jeune fille de 14 ans vivant dans un monde souterrain. Son quotidien n’est fait que de sombres couloirs et de tunnels rouillés dans lesquels elle et les siens doivent rester cachés, loin de la zone interdite.

0

Jasmine

Il la rencontre en 1978 dans le sud de la France : il fait de l’animation, elle finit ses études. Ils ne peuvent plus se quitter. Quand elle retourne en Iran, il part la rejoindre.

0

Aya de Yopougon

Direction Abidjan, en Côte d’Ivoire, et plus précisément le petit quartier de Yopougon, à la fin des années 70.

1

Annecy fait son Festival !

Voilà un week-end très chargé qui se termine. Je devais terminer un travail en urgence pour pouvoir me consacrer toute la semaine prochaine au Festival d’Animation d’Annecy.

1

My Girl

Masamune Kazama est un jeune employé à peine sorti de l’université. Il n’a que 23 ans mais n’est déjà plus guère enthousiaste concernant sa vie. Cinq ans auparavant, Yôko, la femme qu’il aimait, l’a quittée pour étudier à l’étranger

0

Les enfants loups, Ame & Yuki

Hana est étudiante quand elle le rencontre sur les bancs de la fac. Un peu mystérieux et discret au départ, il finit par se dévoiler à elle, lui révélant au passage son grand secret qui l’a toujours tenu à l’écart des autres. Il est le dernier homme-loup.

1

Helter-Skelter

Lili est un mannequin réputée, au top de sa beauté, réclamée et adulée de tous. Ce que le public ne sait pas, c’est que derrière Lili se cache Haruko…

17

AfterM, (presque) deux mois après…

Bientôt deux mois depuis le lancement d’AfterM et le bilan est plutôt positif. Moins de pression et de stress à tenter de trouver le temps de gérer des plannings ou me tenir au courant...

1

PIL

1983, au Japon. Nanami, 16 ans, vit avec son grand-père Tokushirô dans la maison familiale pendant que sa mère parcourt le monde en tentant de devenir une grande chanteuse d’opéra.

2

17 mai : 40 dessinateurs contre l’homophobie

Ces derniers mois, à l’occasion des discussions concernant le vote de la loi pour le mariage pour tous, une parole qu’on croyait, sinon disparue – ne rêvons pas -, du moins très affaiblie, s’est libérée, rencontrant hélas un certain écho auprès d’une partie non négligeable de la population, peu consciente apparemment du caractère hautement destructeur et violent du message ainsi colporté.