Sa Majesté le chat

Volume unique par Akihiro Kimura, édité en VF par Doki-Doki en avril 2017.
Sens de lecture français, 130x180mm, 9,90€.

Place aux félins chez Doki-Doki avec Sa Majesté le chat d’Akihiro Kimura dans leur collection Shôjo. Si je ne suis pas une aficionado de toutes les séries de chats, je me suis laissée tenter par ce one-shot tout en couleurs, sans regret.

Sa Majesté le chatVoilà 18 ans, un premier chat a pris place chez Akihiro Kimura et sa femme. Puis il fut rapidement suivi de congénères pour finalement arriver à cinq félins pour deux serviteurs humains. Voilà qui donne un quotidien pas toujours facile à gérer !

Pas de surprise donc ici, on est dans un manga simple et efficace où le mangaka raconte au fil des pages diverses anecdotes sur la vie avec ses « maîtres » à quatre pattes. Chacun des cinq chats a sa propre histoire, son caractère, et les familiers des aventures de Fleya et Feanor chez Maliki ne seront pas dépaysés. Le calme et peureux Arashi, par ses réactions mi-apathiques mi-berserk m’a même souvent fait penser au fameux « petit défectueux » de chez la fille aux cheveux roses.

Sasuke le chef, Arashi et sa sœur Kohaku, l’espiègle Sango et la sauvage Kurumi : leur quotidien ne surprendra assurément pas les amateurs/trices de félins d’intérieur et les nombreuses petites histoires que le mangaka met en images sont bourrées de tendresse et d’humour. Leur amour aveugle des boîtes, de la chaleur, leur facilité à se coller au pire endroit, leur capacité à faire tourner leur humain en bourrique… La base.
Mais au delà des jeux crétins et des petites bastons entre colocataires, la vie avec un animal a aussi son lot de désagréments et d’inquiétudes, avec les problèmes de santé des uns et des autres et les passages plus ou moins sérieux chez le vétérinaire (chez qui ils ont dû passer une fortune !).

Akihiro Kimura avec un trait simple sait rendre ses histoires agréables à lire, parvenant à transmettre les émotions que toute personne entourée d’animaux de compagnie peut aisément comprendre. Pas besoin d’en faire des caisses ou d’en rajouter dans le pathos, même dans les moments difficiles, il parvient à apporter beaucoup de douceur et de pudeur.
À noter que ce manga tout en couleurs est également en sens de lecture français et sans jaquette volante (comme pour Chi chez Glénat). Histoire sans doute de le rendre accessible à toute personne pas familiarisée avec le manga.

Bref, pas besoin d’en dire plus : les amateurs/trices de chats devraient trouver ici la dose d’amour et de tendresse que nos amis félins savent transmettre à leurs homologues humains. C’est mignon, doux et efficace.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *