Seconds

Volume unique par Bryan Lee O’Malley, édité en VF par Dargaud en octobre 2014, 152x203mm, 336 pages, 19,99€. 

Tandis que Milady poursuit son édition couleurs de Scott Pilgrim, que l’éditeur avait auparavant sorti en format poche noir et blanc, Dargaud nous propose de découvrir la dernière œuvre de Bryan Lee O’Malley, Seconds.

SecondsKatie, 29 ans, a monté voilà quatre ans un restaurant avec des amis. Elle y était chef et l’établissement est vite devenu renommé. Mais le temps a passé, les amis sont partis et Katie ne se sent plus vraiment à sa place au Seconds. Elle s’est alors lancé dans un nouveau projet : son restaurant bien à elle ! Mais les travaux traînent et rien ne semble vraiment se passer comme elle l’aimerait. Un soir, à la suite d’un accident dans les cuisines du Seconds, Katie a la possibilité de changer le cours des choses et de corriger le passé…

N’ayant lu que le début de Scott Pilgrim, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce volume de Seconds, imposante BD de 340 pages, bel objet costaud tout en couleurs. Pages épaisses, bien blanches, belle impression, mise en page propre presque ludique, au premier abord l’ensemble me séduit déjà totalement. Mais je ne sais pas du tout de quoi ça parle…
Katie approche de la trentaine et n’est pas vraiment satisfaite de sa vie. Ambitieuse, passionnée, ce qu’elle a déjà ne lui suffit plus et elle se lance un nouveau défi qui finit par la faire douter de ses choix. En attendant que son nouveau restaurant puisse ouvrir, elle végète et tente de patienter alors que ce n’est a priori pas sa qualité principale. Logeant au premier étage du Seconds, elle côtoie constamment son « ancienne vie » et se retrouve ainsi en équilibre entre deux période de son existence, ce qui la met face à ses erreurs de jugement du passé. Revoir son ex qui la fait toujours autant chavirer n’aide pas trop non plus, malgré un crush passager avec le nouveau cuisinier qu’elle a engagé pour prendre sa place dans son ancien établissement.
Et voilà qu’on lui donne la possibilité de changer tout ça.
On lui met dans les mains de quoi modifier ses petites erreurs. Pouvoir dangereux pour une jeune femme perfectionniste et encore un peu immature, ne prenant pas trop la peine de s’interroger sur les possibles conséquences de ses actes. Rapidement, ce petit coup de pouce face au destin lui brûle les doigts et la rend totalement irresponsable, incapable d’accepter la moindre erreur dans sa vie. Mais à force d’agir sans avoir à en assumer les conséquences, on perd totalement le contrôle de sa vie et on ne peut plus rien apprendre de ses expériences…

Avec Seconds Bryan Lee O’Malley interroge. Mettant en scène un personnage plutôt sympathique et attachant, sans doute parce que bourré de défauts très humains, très banals, tout en le rendant assez lucide face à ses choix, cette histoire interpelle à quelque étape de notre vie que l’on soit. Plus vraiment la vingtenaire intrépide et idéaliste, pas encore vraiment la trentenaire posée et les pieds sur terre, Katie se retrouve à une étape cruciale de sa vie, où tout semble à ce point important qu’elle ne peut accepter aucun échec. Mais la vie se charge de lui rappeler que cela ne se passe pas comme ça et ce n’est pas de la magie d’un petit être des foyers ou d’une sorcière excédée que doit venir la solution.

seconds02Le propos d’O’Malley, très parlant, est amené par un dessin très dynamique, attachant, une narration prenante et enjouée, le tout dégageant une force et une fantaisie chaleureuses et intrigantes. On se plonge sans problème dans la vie pleine de doutes et d’interrogations de Katie, personnage subtilement équilibré entre ses défauts et son énergie pour qu’on s’attache à ses pas sans aucun énervement même face à des décisions qu’on devine d’avance foireuses. Les autres personnages ne sont pas en reste et leur interaction avec la jeune femme alimente d’autant plus la richesse du propos.

Que ce soit par son intelligence empreinte de légèreté et de finesse, son trait maîtrisé et attachant, ses couleurs chaleureuses très parlantes, sa galerie de personnages bien construite, sa Katie attachante et humaine, son humour ironique mais jamais cynique, Seconds est une œuvre forte et tendre, subtile et rythmée, riche et équilibrée. Une très belle lecture.

3 comments

  1. Je partage tout à fait cet avis.
    C’est plus posé que Scott Pilgrim et moins délibérément übercool, mais Seconds possède une petite musique bien à lui, très attachante.
    Tiens, à propos de petite musique très attachante, as-tu lu « Far Arden » de Kevin Cannon ? Si ce n’est pas le cas, je te le recommande plus que très chaudement. Je suis certain que c’est le genre de trucs qui pourrait tout à fait convenir à tes goûts.

    1. Oh, une recommandation du Judge, ça faisait longtemps dis donc ! 😉 Je ne connais pas « Far Arden » mais je vais voir s’il y a moyen que ma librairie préférée me le commande. Merci !

  2. Pour l’avoir lu en VO lors de sa sortir (me rappelais même plus qu’il était en couleurs -__-), Seconds est plus sérieux et posé que Scott Pilgrim, les personnages plus adultes mais comme tu le soulignes pas tout à fait les pieds sur terre.
    D’ailleurs seconds commence par de louables intentions de la par de Katie pour finir par devenir un cauchemar dont elle a du mal à se réveiller en plus de ne plus rien contrôler. Elle aurait pu devenir horripilante avec certaines de ses décisions motivées par l’égoïsme mais au final elle devient attachante avec ses problèmes.
    Ca a été une bonne surprise cette lecture et j’attends de pied ferme les autres travaux de O’Malley 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *