La guerre d’Alan

Je ne sais pas ce qui m’a fait prendre ce volume de La guerre d’Alan, exposé au milieu des rayonnages. La réputation plutôt flatteuse de l’auteur, dont je n’avais encore rien lu ? Ou le sujet, intéressant en lui-même et permettant peut-être d’avoir un autre regard que les multiples films et documentaires sur la Seconde Guerre Mondiale ?

Le quartier de la lumière

Les habitants de la résidence appellent cet endroit le quartier de la lumière. Un quartier tout simple, comme tant d’autres, où se croisent ce mangaka en recherche d’inspiration, ce jeune garçon ayant trouvé une occupation pour le moins inattendue, cette fille qui guette un monstre de son passé, ce père franchement à l’ouest, ce nostalgique de la vie d’avant, cette lycéenne découvrant les lubies d’une de ses camarades de classe…

La Colline aux Coquelicots

Un an après Arrietty, les salles obscures françaises accueillent un nouveau film d’animation du studio Ghibli. Adapté d’un manga de Chizuru Takahashi et Tetsuro Sayama (sorti en version française chez Akata/Delcourt), La Colline aux Coquelicots est signé Goro Miyazaki, réalisateur portant le poids d’un héritage familial plutôt lourd : fils du célèbre Hayao Miyazaki, son premier film, Les Contes de Terremer, sorti en 2007, n’a pas vraiment fait le bonheur des critiques. Il s’agit d’ailleurs d’un des rares Ghibli que je n’ai pas vus, refroidie par les avis plutôt négatifs émis à l’époque. La Colline aux Coquelicots va-t-elle lui permettre de commencer à se faire sa place, imposer sa patte, montrer sa propre sensibilité ?