Goggles

Comme dans Undercurrent, Toyoda s’intéresse avant tout au quotidien banal et tout simple d’individus plutôt ordinaires. Se côtoient au fil des pages un chômeur, un habitué des petits boulots, un détective, des enfants, des salary-men, des retraités, une enquêtrice… bref, un petit concentré d’humanité avec ses bons côtés et ses zones d’ombre.

In the clothes named fat

Noko, jeune office lady, n’est pas vraiment la plus populaire du bureau. Même si ses collègues lui adressent la parole, elle est la cible des moqueries de Mayumi, aussi belle que manipulatrice, sachant se donner le beau rôle face à ceux qui peuvent servir ses intérêts tout en n’hésitant pas à écraser ceux qu’elle juge méprisables.